L’abbé Guillon 2ème partie : de la révolution à la révolte

On ne peut pas évoquer la vie de l’abbé Guillon à partir de la révolution sans s’arrêter sur le contexte historique et religieux de cette période. De la révolution à la répression religieuse. Une des causes de la révolution de 1789 est une grave crise financière de l’état qui a obligé Louis XVI à convoquer […]

L’abbé Guillon. Curé réfractaire de Pugny. 1ère partie : avant la guerre

Fils d’une famille de teinturiers de Parthenay Pierre Michel Guillon est né à Parthenay, paroisse Saint Jean, le 2 juillet 1734. Fils de Pierre Guillon, maître teinturier, et de Marie Thérèse Rambault, elle même fille de maître teinturier, il est le neuvième et dernier enfant de cette famille de la petite bourgeoisie gâtinaise. On ne […]

Les habitants de la Guiraire de Boismé malmenés en 1468

Le procès des seigneurs de Pugny Louis de Beaumont, seigneur de la Forêt-sur-Sèvre décide de se venger d’un procès intenté par Jacques d’Appelvoisin. Par les suite, Guillaume d’Appelvoisin, son fils, reprend ce procès et s’attaque aux habitants de la Guiraire (commune de Boismé, Deux-Sèvres).  Cette seigneurie appartenait, avec la haute, moyenne et basse justice, au […]

Les objets religieux provenant du château

  Revenons à notre article précédent   Le château à travers les esquisses et dessins d’A. BOUNEAULT (2 ème partie). Nous avions appris grâce aux trois dessins d’Arthur Bouneault représentant un plateau pour burettes, un calice, une burette, que ces objets provenaient du château de Pugny. Ils avaient servi à l’église du Breuil-Bernard avant de quitter […]

le château et les publications locales (part 1)

Le château de Pugny comme partie intégrante de la richesse du patrimoine des Deux-Sèvres n’est plus à démontrer. Il a d’ailleurs été à de nombreuses reprises objet d’études ou mentionné dans des ouvrages locaux. Nous commençons ce jour un état non exhaustif des publications mentionnant l’attrait historique ou architectural du château. Le 17 Octobre 1992, […]

Le geste d’un gendre à son beau père

En 1480, Guillaume d’APPELVOISIN, alors seigneur de Pugny, n’a pas de fils, mais 2 filles : Anne et Guyonne (dite Hardouine) . Anne, l’ainée, épousera cette année là Léon de Sainte-Maure, baron de Montausier. La châtellenie passera donc aux Sainte-Maure au décès de Guillaume. Le 8 avril 1490, sentant venir la mort, Guillaume rédige son […]

Bienvenue au Château de Pugny