L’approvisionnement du pain à Pugny

Pugny n’a jamais eu de boulanger.

Sur la carte postale ci-dessous, nous voyons Emile LEAULT, du village de la “Sapinaudière” à Largeasse. Il venait plusieurs fois par semaine faire sa tournée de livraison de pain de 4 livres (2kg).

A gauche : Emile LEAULT lors d’une de ses tournées

Plus récemment un distributeur de pain a été installé dans le bourg devant la mairie, mais il a cessé de fonctionner faute de rentabilité.

Aujourd’hui l’approvisionnement en pain se fait en se déplaçant sur les communes avoisinantes.

Une carte postale des années 1920 : La minoterie-boulangerie Fradin de « la Sapinaudière »

L’énergie nécessaire au fonctionnement du moulin était obtenue par une ancienne roue à eau dont le rendement était aléatoire. Après la guerre 14-18, Mr FRADIN a fait installer une turbine dans l’appentis en bois sombre, pour produire de l’électricité et améliorer le fonctionnement du moulin. Le plan incliné extérieur, en tôle, servait à hisser les sacs de farine à l’étage, en les faisant glisser dessus. Le fournil était placé à l’arrière du moulin.

6 personnes sont présentes sur la photo (de gauche à droite):

Moïse FRADIN (1875-1928), meunier, qui déplace un sac de farine (50 kg?) sur un diable.

Emélie FRADIN (1882-1966), sa femme, boulangère, qui tient dans ses bras un pain de 6 livres.

Un ouvrier au tablier blanc, un chat posé sur son bras, une pelle à pain à la verticale.

Une voisine, Reine BILLY (1902-1991).

Gaëtan FRADIN, fils de Moïse et Emélie FRADIN.

Marie-Madeleine FRADIN (1906-1929) , sa sœur, qui épouse Emile LEAULT en 1927. Elle est assise sur une aile de la FORD-T familiale. (Est-ce Emile LEAULT qui prend la photo?)

Les voitures étaient rares dans les années 1920. La FORD-T avait été achetée pour faciliter les tournées de vente de pain dans les fermes de Largeasse et Pugny. Après le décès de Moïse FRADIN en 1928, l’activité de minoterie est abandonnée.

Emile LEAULT, veuf dès 1929, continue l’activité de la boulangerie, aidée par sa belle-mère Emélie FRADIN. En 1946-47, Emile LEAULT (1902-1985) fait construire dans le bourg de Largeasse une boulangerie près du monument aux morts. Chef de fanfare apprécié à Largeasse, il se fait aider par les musiciens pour le transport de la pierre nécessaire à la construction. En 1947, la boulangerie de «la Sapinaudière » est reprise par la famille DESSAIVRE, qui la fait fonctionner jusqu’en 1955. La boulangerie DESSAIVRE est alors transférée dans le bourg de Largeasse, route de l’Absie. L’activité de boulangerie s’arrête alors à «la Sapinaudière».

merci à nos historiens pour ces précisions

admin Auteur