Le confessionnal de l’église Saint-Pierre de Pugny


Le confessionnal de l’église Saint-Pierre de Pugny présente de petites particularités qui méritent que l’on s’y attarde :


Côté paroissien, le confessionnal se trouve à l’intérieur du mur à gauche en remontant la nef vers la croisée.

L’intérieur a été refait il y a quelques années grâce à la générosité de paroissiens.

Le prêtre , quand à lui, se mettait dans le confessionnal qui se situe dans l’ancienne sacristie.

En y regardant de plus près, on remarque sur le montant à côté du grillage des alignements de “buchettes”.

Marc-André BISLEAU nous en donne la signification :

” Dans les années 1950, l’Eglise demandait à chaque catholique de faire sa communion au moins une fois par an à Pâques, avec confession obligatoire au préalable.

A cette époque les catholiques communiaient  peu, car l’église était très exigeante sur la notion de ” péché et de jeune ( 3 heures avant la messe et la communion).

Pendant la semaine sainte, (celle qui précède la fête de Pâques) les catholiques allaient se confesser au prêtre de la paroisse.

A Pugny, le prêtre se mettait dans le confessional qui se situe dans l’ancienne sacristie ,et les catholiques  étaient dans l’Eglise, de l’autre côté du confessionnal.

Et comme un certain nombre de chrétiens ne communiaient uniquement à Pâques après la confession, le prêtre notait par un petit trait au crayon de bois dans son confessionnal, combien de chrétiens s’étaient confessés, afin qu’il consacre le nombre d’hosties suffisantes… “

Merci à Christian, Danielle, et Marc André pour leur aide précieuse.

Crédit photo : Wilfried DEBORDE


admin Auteur