L’ église Saint-Pierre de Pugny (part 1)

Une église prieurale puis paroissiale soigneusement entretenue , fière de ses 900 ans d’existence.

Part 1 : Histoire, destructions et restaurations

Les plus anciennes mentions de l’église de Pugny remontent au 11eme siècle. Gautier Fort et Tetmar, fils de Garnier donnent l’église de Pugny à l’Abbaye de Nouaillé.
Depuis cette date et jusqu’au 18eme siècle, l’église sera celle d’un prieuré bénédictin et une annexe de la paroisse du Breuil Bernard.

Un décret épiscopal

Un décret épiscopal du 28 août 1776 érigera une paroisse à Pugny. Le prieuré est supprimé à la révolution. Le curé de l’époque, l’abbé GUILLON passera à la “petite église” qui refuse le Concordat de 1802. De 1804 à 1846 il n’y aura pas de prêtre. Mais une ordonnance royale du 28 octobre 1842 a érigé l’église en succursale. De 1846 à 1888 l’abbé Texier en sera le curé

A l’origine, de construction modeste, l’église de Pugny était surmontée d’une bretèche sur le mur du chevet du du chœur.

au XV ème siècle l’édifice fut remanié pour prendre la forme que nous connaissons actuellement avec son beau clocher de granit orné d’élégantes fenêtres sculptées.

Les armoiries des Appelvoisins et des Sainte-Maure à la clé de voûte du chœur datent de ces travaux.

L’église fut incendiée à deux reprises au cours des guerres de Religion. Bien restaurée, elle fut à nouveau dévastée et incendiée par les troupes révolutionnaires en 1794.

A l’arrivée de l’abbé Texier en 1846, l’état de l’église est déplorable: pas de sacristie, ni de petit autel ni de bancs, pas même de voûte en grande partie.

Des travaux importants ont lieu au cours du troisième quart du 19 ème siècle, en particulier dans la nef: exhaussement des murs, oculus dans le mur ouest, voute néogothique en briques. La voûte du bras droit du transept est également refaite. Après la Première Guerre Mondiale, l’église fut entièrement restaurée, les voûtes refaites.

L’église actuelle, construite en granit reprend sans doute le plan ancien en croix latine. Le chœur et le clocher (accolé au bras gauche du transept et au mur nord de la nef) sont marqués par la réfection du XV ème siècle, la nef a un caractère beaucoup plus récent. Le chevet est plat. L’entrée se fait par le côté sud: une porte dans le mur ouest du bras du bras droit du transept et une porte surmontée d’une croix en pierre dans le mur de la nef.

Des bâtiments sont accolés à l’église du côté nord et correspondent sans doute à l’emplacement du prieuré.

Les dimensions sont modestes: 18,50 m de long sur 7,20 m de large en œuvre.

Les clés de voûtes de l’église Saint-Pierre:

Outre les armoiries des Appelvoisins et des Sainte-Maure à la clé de voûte du chœur, les autres clés de voutes sont également stylisées:

admin Auteur