Le geste d’un gendre à son beau père

En 1480, Guillaume d’APPELVOISIN, alors seigneur de Pugny, n’a pas de fils, mais 2 filles : Anne et Guyonne (dite Hardouine) . Anne, l’ainée, épousera cette année là Léon de Sainte-Maure, baron de Montausier. La châtellenie passera donc aux Sainte-Maure au décès de Guillaume. Le 8 avril 1490, sentant venir la mort, Guillaume rédige son […]