7-Vingt prisonniers de Pugny et des environs exécutés à Saumur en décembre 1793

Pugny avait 370 habitants en 1793, seulement 202 en 1800, soit une baisse de 45% . (source Wikipédia)

Si l’on entre dans la Vendée militaire par le sud-est, Pugny est une des premières communes dont la population a lourdement payé son implication dans l’insurrection vendéenne.

Le document en pièce jointe évoque l’exécution de 6 prisonniers de Pugny et de 14 autres des communes alentour.

Ces hommes, combattants vendéens capturés ou simples suspects raflés par les autorités républicaines du bressuirais, furent convoyés en octobre et novembre 1793 à Saumur pour les éloigner des zones « infestées de brigands ».

En décembre 1793, alors que la grande armée vendéenne se disloquait à la fin de la virée de galerne, les autorités républicaines se lancèrent de Nantes à Chinon dans une longue série d’exécutions sommaires de plusieurs milliers de prisonniers, hommes, femmes et enfants.

20140916_094736Le mémorial de Bournan à Saumur.

Photo site www.vendeensetchouans.com

Ce document décrit les circonstances de la mort de ces 20 hommes, afin de ne pas oublier ce qu’une guerre civile peut avoir d’abominable.

J-P. Poignant

Vingt prisonniers exécutés à Saumur en décembre 1793

Merci à M. Jean Rigaudeau, Christian et Richard, dont les informations m’ont éclairé pour rédiger cet article.

Une pensée à Nadine qui a publié dès 2012 sur son blog « La maraîchine normande »un article sur les exécutions de Saumur.

Une mention également du site www.vendeensetchouans.com qui a publié en 2015 un article sur le Mémorial des fusillés de Bournan à Saumur.

http://shenandoahdavis.canalblog.com/archives/2012/04/10/23977706.html

http://www.vendeensetchouans.com/archives/2015/01/02/31243931.html