Une famille de Pugny aux origines protestantes

A partir des années 1520, la religion réformée de Luther et Calvin a progressivement été adoptée par la majorité de la noblesse poitevine et par une proportion allant de 20 à 70 % du peuple dans de nombreux secteurs.

Pugny dont le château a été rénové et embelli en 1557 par Guy de Sainte Maure, seigneur protestant, a longtemps été un bastion à la frontière orientale du bas Poitou huguenot.

Bataille de Moncontour en octobre 1569 entre les troupes catholiques et protestantes Gravure de Frans Hogenberg Photo art.rmngp.fr

A partir de 1680, la volonté de Louis XIV de n’avoir qu’une seule religion en son royaume a entraîné la destruction des temples, de nombreuses persécutions et de multiples brimades. La communauté protestante de Moncoutant et des environs s’est alors convertie sous la contrainte, a émigré à l’étranger ou alors a résisté sur place et constitué ce que l’on appelle « l’église du désert ».

La série d’article qui vous est présentée ici va vous faire découvrir le destin de 4 générations de la famille Branchu-Fradin, du Breuil Bernard et de Pugny, de 1695 à 1820. Pendant cette période, ces notables locaux vont être au cœur des tumultes de l’histoire qui vont agiter notre bout de bocage…

1ère partie : 1730,  l’abjuration de Marie Branchu et Jacques Fradin

2ème partie : 1730, la réhabilitation du mariage de Marie Branchu et Jacques Fradin

3ème partie : 1758-1759, la dernière résistance de Jacques Fradin