1731 Bénédiction de la chapelle du château de Pugny

Ci-dessous, vous trouverez la transcription de la bénédiction de la chapelle du château de Pugny du 27 mars 1731, extraite des registres paroissiaux (AD 79 en ligne).

“Aujourd’hui vingt sept mars audit ans, nous soussigné nous étant transporté dans le château de Pugny, en conséquence de la commission de Mgr Hiérosme Louis de Foudras, conte de lion, évêque de Hoans, coadjuteur de Mgr l’illustrissime et révérendissime évêque de poitiers, messire Jean-Claude de la Poype, de Vertrieu et en date du vingt du dit mois, à nous adressé, et dont il y a autant dans le trésor du château du dit Pugny, pour faire la bénédiction d’une chapelle, ou oratoire non fondée, quant à présent dans le dit château, avons le dit jour ci-dessus, avec les cérémonies ordinaires béni la dite chapelle en présence de messire Joseph Frogier, prêtre faisant les fonctions curialles audit Pugny, messire Mathurin Chappot, prêtre, curé du Breuil Bernard, de messire Pierre Théodore Tafforeau, prête, curé de Largeasse, messire Jean Le Fort, prêtre servant le prieuré dudit lieu de Largeasse et de haut et tres puissant seigneur Monseigneur Denis François Mauroy, marquis seigneur du dit Pugny, mestre de camp capitaine au Régiment Dauphin cavalerie, Gouverneur de la ville et citadelle de Tarascon en provence, de M° andré Thomas denis..fermier général de la terre et des revenus du prieuré dudit Pugny”.

Note de notre ami la pasteur Denis Vatinel : curieusement les revenus du prieuré de Pugny sont entre les mains du
fermier général de Pugny et il n’y a pas de prieur local.
Les prêtres présents sont ceux des terres de la châtellenie de Pugny
La chapelle n’a pas de fonds c’est à dire de revenus, c’est un simple oratoire. Elle peut donc peut être installée comme une chapelle domestique dans n’importe quelle pièce du château .

Il n’y avait donc probablement pas de bâtiment distinct.
La chapelle du château de Pugny, si elle a existé à l’origine, avait disparu depuis longtemps.

Acte original de 1731. AD 79 en ligne.