Archives de catégorie : Non classé

Journées Européennes du Patrimoine 2020

Cette année les journées  européennes du patrimoine se dérouleront les 19 et 20 septembre 2020.

A cette occasion, comme les années précédentes, les membres de l’association des Amis du Château de Pugny (A.C.P) vous accueilleront pour une visite des extérieurs du château samedi et dimanche de 14h00 à 17h30. Une buvette sera à votre disposition.

Pour cette année un peu spéciale, sous réserve d’évolution, les mesures préventives contre la covid seront de mise. Les visites se feront par groupes de 10 personnes suivant un itinéraire qui évitera que les groupes se croisent. Du gel hydroalcoolique sera à disposition des visiteurs. Les mesures de distanciation seront appliquées et le port du masque est vivement recommandé.

Pour favoriser le bon déroulement des visites, il est fortement recommandé de réserver votre visite.

Les visites familiales durent généralement 1 heure, et se font obligatoirement avec un guide de l’ACP, pour des questions de sécurité, le château étant actuellement en chantier.

les départs des visites se font toutes les 30 minutes à partir de 14h00. Pensez à réserver le créneau qui vous intéresse sur notre adresse mail: fbchateau.pugny@orange.fr ou par téléphone au 05.17.31.62.14.

Une visite plus technique abordant plus en détail la période protestante et des guerres de Vendée au château sera faite le samedi et le dimanche. Départ 14h30, durée 1h30 à 2h00.

Nos guides vous attendent pour vous faire découvrir ce site riche en histoire ou simplement vous faire part des dernières découvertes.

Bonnes JEP 2020

 

le château a les honneurs de la presse locale

Ce mois de juillet a vu le château à l’honneur de la presse locale:

le 22  juillet , le courrier de l’ouest , sous la plume de Michel Fradin et de Claude Cornuault, nous a fait l’honneur d’un article sur le château, et les chantiers de jeunes qui s’y sont déroulés :

Moncoutant-sur-Sèvre. Patrimoine : un nouveau chantier au château de Pugny

 

Enfin le mag’info N° 3 de la nouvelle commune de Moncoutant sur sèvre contient un article sur le site internet du château.

 

CHANTIER DE JEUNES AU CHÂTEAU (PART 3)

La troisième et dernière journée des chantiers de jeunes s’est terminée hier, une quinzaine d’enfants de l’AMJ de Moncoutant et de l’ACP y ont participé.

2 ateliers ont été privilégiés :

Le nettoyage de l’ancien lavoir :

Les enfants dégagent le pont des branchages et ronces accumulés
Les ronces sont parfois attachantes !
Les contours de l’ancien lavoir se dessinent.
La glaise accumulée dans le lavoir est difficile à extraire.

 

Le résultat à l’issue de ces journées de chantier:

 

Le second atelier proposé était le nettoyage des caves entre les portes “Gilles” et “Stéphane”

Le seuil de porte est méticuleusement nettoyé
Le nettoyage devant la porte “Gilles” se poursuit

En fin d’après midi le seuil est atteint

De l’autre côté Jacques et les enfants dégagent la vieille cheminée:

Mais comment va t on sortir cette pierre ?
En cette chaude après midi, l’ombre est la bienvenue.
Stéphane et Eric ont remis les marches en place
Gilles devant sa porte

Gilles au même endroit à la fin du confinement :

Que de chemin parcouru en quelques semaines !!!

Enfin, Gilles et Christian ont terminé le chantier de nettoyage du mur route de Largeasse

Un très grand merci aux enfants de l’AMJ, à Jimmy, et aux membres de l’ACP qui ont fait de ces 3 journées de chantier une belle réussite.

 

Toiture de la maison Roy

Début juillet, nous avions constaté une défaillance sur la charpente de la maison Roy. Une des fermes était déboîtée au niveau du mur arrière.

Alors que nous allions entamer les travaux de consolidation, le tremblement de terre du 16 juillet, dont l’épicentre se situait à environ 10km, a  fait glisser la ferme sur le plancher de l’étage entraînant la moitié de la toiture avec elle.

Stéphane et Eric ont commencé le déblaiement de l’ancienne toiture, les fermes seront remises en place et la toiture refaite si possible avant l’hiver.

Visite de M Philippe CONTAMINE

Ce samedi, répondant à l’invitation de Jean-Philippe, nous avons eu le plaisir de recevoir sur le site du château M Philippe CONTAMINE et son épouse.

M CONTAMINE, historien, et universitaire français,  spécialiste de la guerre et de la noblesse à la fin du Moyen Âge a, entre autre, effectué des recherches sur Perceval de Coloigne, (vers 1347/ 29 mars 1427) chevalier, seigneur de Pugny et du Breuil Bernard, sénéchal du Poitou, connétable de Chypre .

M CONTAMINE nous a fait l’honneur de visiter le site et de nous apporter quelques précisions sur la datation de certains bâtiments du site.

Parmi quelques membres de l’ACP de gauche à droite :M Albéric VERDON, M Remy BILLAUD, Mme Geneviève CONTAMINE, M Philippe CONTAMINE, et M Michel CHATRY

Travaux d’automne de l’ACP (part 3)

Ce samedi , une douzaine de membres de l’A.C.P se sont retrouvés pour continuer les 2 chantiers actuellement en cours:

Travaux à l’intérieur des caves : 

Réunion de chantier avant le début des travaux
Jeune ou plus âgé : on creuse !
Gilles B évacuant sans relâche les gravats.

Dégagement de l’accès au second niveau de caves :

Franck, Stéphane et Francis dégageant l’entrée du niveau -2.
Franck et Francis cherchant le mur de séparation.
Les mètres cubes de gravats disparaissent petit à petit.

Prochaine matinée de chantier (sauf mauvais temps), samedi 20 octobre. RDV à 08h45 sur le site.

Le Bois

 

Le lieu dit “le bois” aussi appelé “le bois de Pugny” était autrefois partie intégrante des terres du château.

Le lieu est encore aujourd’hui la plus grande portion boisée de la commune.

Vue aérienne du bois de Pugny

Dès le premier recensement en 1886 l’habitation située à l’orée du bois est occupée par la famille POIGNEAU

Recensement Le Bois
Nom Prénom Age ou date de naissance Lieu de naissance
1886 Poigneau (Pognard) Joseph 30 mai 1842 breuil bernard (la blanchardière)
Merceron épse Poigneau Félicité Rosalie 10 mars 1836 Pugny  (bourg)
Poigneau (Pognard) Honorine Justine 06 juin 1867 Pugny  (bourg)
Poigneau (Poignant) Marie Olinda 22 Novembre 1869  Pugny (Bas bourg)
Poigneau (Poignaud) Léon Auguste 03 mai 1873  Pugny  (bourg)
Poigneau (Poigneaud) Marie Malvina 18 Mars 1877  Pugny
Poigneau Marcelline Rosalie 12 Avril 1880  Pugny
Merceron Victoire 12 Mars 1832  Pugny (bourg)
1891 Poigneau Joseph 48
Merceron épse Poigneau Félicité Rosalie 55
Poigneau Honorine Justine 23
Poigneau Marie Olinda 22
Poigneau Léon Auguste 17
Poigneau Marie Malvina 14
Poigneau Marcelline Rosalie 11
1901 Poignaud Joseph 59
Merceron épse Poignaud Rosalie 65
Poignaud Marcelline Rosalie 20
1906 Pintault Pierre Henri 26 Décembre 1864 Vernoux en gatine  (la raillolière)
Hussaud épse Pintault Marie-Louise hélène 11 Juin 1861 Vernoux en gatine (bourg)
Pintault Henriette Yvonne Augustine 12 Juin 1895 Neuvy-Bouin (l’étang)
Pintault François Henri 05 Mai 1897 Neuvy-Bouin  (l’étang)
Graton Lucien 1898 Niort

Joseph POIGNEAU (ou POGNARD, POIGNANT), a exercé plusieurs métiers, il est journalier (1867) , carrier (1869-1873), garde particulier (1877) garde forestier (1880) son épouse MERCERON Rosalie est couturière (1869). Ils ont habité le bas bourg avant de résider au bois.

En 1886, ils vivent au bois avec leurs 5 enfants : Honorine Justine, Marie Olinda (lingère), Léon Auguste (domestique), Marie Malvina (lingère), et Marcelline Rosalie.

Une tante ainée maternelle est également avec eux : Victoire MERCERON.

En 1891, la composition de la famille est la même seule la tante ne réside plus au bois.

En 1901, seuls restent le père, la mère et la fille cadette Marcelline Rosalie âgée de 20 ans, lingère.

En 1906, la famille POIGNEAU a quitté le bois. Ils sont remplacés par une famille PINTAULT  originaire de Vernoux en Gatine.

Le père Pierre Henri PINTAULT est bûcheron, il réside au bois avec son épouse Marie-Louise hélène née HUSSAUD, sa fille Henriette Yvonne Augustine, son fils François Henri et un enfant assisté Lucien GRATON âgée de 8 ans.

le Bois

 

 

Deux nouvelles photographies du château

Mis sur la voie de cette recherche par notre ami Rémy BILLAUD, notre autre ami Raymond DEBORDE a eu la gentillesse de nous transmettre 2 photographies tirées à partir de plaques de verre prises au début du 20ème siècle, issues de la collection de  Mr Thomas, pharmacien à Parthenay et qui se trouvent désormais aux Archives Départementales des Deux-Sèvres.

Nous les remercions chaleureusement pour cette nouvelle trouvaille.

Entrée du château au début du 20° siècle
La tour nord avant sa destruction totale (début du 20° siècle)

Travaux d’automne de l’A.C.P (part 2)

Ce matin quelques bénévoles de l’A.C.P se sont retrouvés pour débuter 2 nouveaux chantiers:

1/ Christian, Marc-André et Stéphane ont attaqué le dégagement de l’accès au second niveau de caves. Ce chantier nécessitera plusieurs journées d’intervention pour dégager les quelques mètres cubes  qui proviennent de l’effondrement des plafonds de cette partie de cave.

Après un rapide débroussaillage, le chantier commence:

Stéphane, Marc André et Christian commencent l’évacuation des gravats
Vue du haut de la porte cintrée donnant accès au second niveau

 

Pendant ce temps Gilles et Eric vérifient l’hypothèse d’un éventuel escalier bouché il y aurait une cinquantaine d’années.

Après une bonne heure d’évacuation de gravats gilles dégage ce qui pourrait être le haut d’un passage dans l’angle gauche du mur du fond.

Gilles dégageant les gravats
Vue du mur du fond

Suite des chantiers samedi prochain…

Travaux d’automne de l’A.C.P

Ce samedi, une petite équipe de l’A.C.P s’était donné rendez vous au château pour quelques menus travaux.

au programme :

1/ Mise à jour de la meurtrière de la tour sud donnant sur l’ancienne tour des fours à pain.

meurtrière côté douve
Meurtrière vue de l’intérieur de la tour après son dégagement
Vue de l’intérieur de la meurtrière
Vue sur l’emplacement de l’ancienne tour des fours à pains

2/ Recherche de la bouche d’évacuation de la cave de la tour sud

Suite aux travaux de dégagement de la cave de la tour sud ,surnommée “la prison” une pierre au niveau du sol avait retenu notre attention. En la dégageant nous avons mis à jour une bouche d’évacuation vers les anciennes douves.

Gilles et Franck dégagent la bouche d’évacuation à l’intérieur de la cave.
Gilles, Philippe, Christian et Franck, cherchant la bouche extérieure de la cave dans les anciennes douves.
Philippe, Franck et Christian devant l’extrémité extérieure de la bouche d’évacuation

3/ Nettoyage de l’intérieur de la tour sud

L’équipe a également débuté le déblaiement et nettoyage de l’intérieur de la tour sud afin de retrouver le dallage d’origine. Cette action se poursuivra ultérieurement.

Le hameau de la Bonninière

Le hameau de la Bonninière est un hameau récent datant de la fin du 19ème siècle.

Le premier recensement faisant apparaître une population dans ce lieu est celui de 1901.

Recensement La Bonninière
Nom Prénom Date de naissance Lieu de naissance
1901 Baudouin ve Cadu Virginie 23 Août 1835  Courlay, (le Puy Brossard
Cron Victor Alexandre Toussain 1er novembre 1867  Clessé, (Puy fleury)
Cadu épse Cron Marie Julienne 26 aout 1869  moncoutant (La Braudière)
Cron Placide Louis Urbain 25 mai 1892  Clessé, (Puy fleury)
Cron Julienne Félinda Célestine 20 mars 1894  Clessé, (Puy fleury)
Cron Yvonne Antonine Sylvanie 1 décembre 1898  Pugny (La Bonninière)
Cron Marie Elisabeth Urbaine 6 février 1901 Pugny (La Bonninière)
Cadu Louis 17 avril 1871  moncoutant (La Braudière)
1906 Sicot André Auguste 13 décembre 1862 Clessé (la roche)
Berthelot épse Sicot Marie Florence 26 janvier 1861 La Chapelle St Laurent (pressée)
Sicot Ovide Maurice Auguste 24 septembre 1890 Chanteloup (Pâty)
Sicot Emile Eugène Léon 21 septembre 1892 Chanteloup
Berthelot Eugène Alfred 15 Novembre 1876 Terves (La brillardière)
Garnier épse Berthelot Marie Mathilde 20 Novembre 1876 La Chapelle St Laurent (La braudière)
Berthelot Hubert Alfred Henry 7 Août 1904 Pugny (La Bonninière)
En 1901, on trouve à la bonninière la famille CRON arrivée dans ce village entre 1894 et 1898. Elle est composée du père Victor Alexandre Toussain, agriculteur, originaire de Clessé, de la mère Marie Julienne, née CADU, originaire de Moncoutant  4 enfants du couple vivent avec eux : Placide Louis Urbain et Julienne Félinda Célestine, nés à Clessé, Yvonne Antonine Sylvanie et Marie Elisabeth Urbaine, nées à la Bonninière à PUGNY.
Vivent également avec eux , Virginie veuve CADU mère de l’épouse et Louis CADU, 30 ans frère de l’épouse.
En 1906, ce sont deux familles qui résident dans le hameau:
La famille SICOT composée du père André Auguste, cultivateur, originaire de Clessé, la mère Marie Florence, née BERTHELOT, originaire de la Chapelle Saint-Laurent, avec 2 fils : Ovide Maurice Auguste et Emile Eugène Léon, nés tous deux à Chanteloup.
La seconde famille se compose d’Eugène Alfred BERTHELOT (cousin de l’épouse d’André SICOT), originaire de Terves, de son épouse Marie Mathilde née GARNIER, originaire de La Chapelle St Laurent  et de leur fils Hubert Alfred Henry né à la Bonninière à PUGNY.
Vue aérienne actuelle du hameau

Journées du patrimoine 2018

Cette année encore les journées du patrimoine ont attiré de nombreux visiteurs au château. Un peu plus d’une centaine de personnes ont visité le site sur les 2 après midi d’ouverture. Grâce au talent des guides qui officiaient , la notoriété du site a dépassé les frontières locales, en effet des visiteurs venus de Charente ou du Maine et Loire avaient fait le déplacement.

Marie-Jo, Angèle, Francis, Christian et David ont accompagné nos visiteurs, en leur faisant découvrir l’histoire locale.

L’entrée du château
Départ d’une visite
Les visites débutent devant le porche du XVI° Siècle
Marie-jo guidant un des groupes de visiteurs
David assurait les visites en anglais.
Christian et un autre groupe de visiteurs
Forte affluence en ce dimanche
Fin de journée pour les membres de l’ACP

Fin de chantier pour la cave de la tour sud

Ce samedi une bonne dizaine de bénévoles s’étaient réunis au château sous la direction de Francis pour terminer le chantier de nettoyage de la cave de la tour sud.

En deux bonnes heures,  les quelques mètres cubes de gravats et de terre accumulés pendant plusieurs décennies ont été sortis.

La cave est aujourd’hui prête pour les visites des journées du patrimoine

Vue de l’intérieur de la cave

La pause café

 

Travaux suite à l’effondrement de la toiture.

Un petit point sur l’avancée des travaux de reconstruction de la toiture suite à la catastrophe du mois d’avril.

A ce jour, la charpente a été entièrement refaite, la partie de couverture côté cour est pratiquement terminée, le côté route est démarré.

Vue du bâtiment côté cour
Vue du bâtiment côté cour
Vue de l’intérieur du bâtiment

Je tiens tout particulièrement à remercier les  bénévoles de l’ACP pour leur aide physique et les donateurs qui ont contribué à la reconstruction de la toiture, permettant ainsi la préservation du porche d’entrée.

Il va nous manquer quelques tuiles pour la fin du chantier. Si vous avez des restes de chantier et souhaitez faire un don, merci de contacter l’ACP sur son adresse mail: fbchateau.pugny@orange.fr