Archives de catégorie : 2016

Vente des biens nationaux ayant appartenu au marquis De MAUROY (2éme partie)

Cette seconde partie concerne l’inventaire des biens ayant appartenu au marquis De Mauroy et vendus comme biens nationaux situés sur la Commune de Pugny ,acquis par des acheteurs autres que Marché DUVIGNAUD..

1/ Affiche 28, vente N° 527 au profit des citoyens COTTANCEAU et ROY  :

« La métairie de la Gaudinnerie située commune de  Pugny et provenant de mauroy, émigré, consistante en bâtiments et jardin, de la contenance de sept cartullées, quatre vingt  boisselées de terre labourable, dix en pâtis et quinze journaux de prés, estimés en capital sept mille  francs (7 000 fr), dont la première offre sera de cinq mille deux cent cinquante francs (5250 fr).

2/ Affiche 28, vente N° 530 au profit du citoyen PROUST :

«  »La métairie de la Baraudière commune de  Pugny et provenant de mauroy, émigré, consistante en maison, grange, étables, cour ,airaux , jardin et ouchés, de la contenance de neuf boisselées, deux cent deux  boisselées de terre labourable,  et vingt sept journaux de prés  estimés au capital douze mille trois cent francs (12 300 fr), dont la première offre est de neuf mille deux cent vingt cinq francs (9225 fr) et  pour une souche de bestiaux estimée quinze cent vingt quatre francs”

Bilan 2016

Voici tout juste un an que le site du château de Pugny a été créé.

Il fonctionne grâce aux membres de l’ACP qui l’alimentent en articles divers et variés. Il est le fruit de nombreuses heures de recherches et de vérifications pour vous permettre d’avoir des informations historiques rigoureuses autant que possible.

Nous finissons cette année 2016 avec depuis quelques mois entre 2000 et 2500 visites mensuelles.

Au total cette année nous comptabiliserons plus de 22 000 visites et plus de 72 000 pages lues.

Autant dire que ces chiffres nous étonnent mais surtout nous motivent pour qu’en 2017 nous soyons encore plus riches dans nos articles.

2017 sera une année particulière pour le château de Pugny, en effet après des années de sommeil un grand spectacle organisé par la commune de PUGNY aura lieu fin Août. Une somptueuse comédie musicale ayant pour thème la vie du bandit Cartouche aura pour décor naturel l’enceinte du château. Nous aurons l’occasion d’y revenir dès le début de l’année prochaine.

Enfin, tous les membres de l’ACP vous souhaitent de joyeuses fêtes de fin d’année, ainsi qu’une bonne et heureuse année 2017.

Vente des biens nationaux ayant appartenu au marquis De MAUROY (1ere partie)

Nous avons vu précédemment que lors des ventes aux enchères des biens nationaux ayant appartenu  aux émigrés, en 1798, le citoyen Marché DUVIGNAUD s’était porté acquéreur du lot 526  comprenant le château.

Il s’est également porté acquéreur d’autres lots ayant fait partie des possessions du marquis De MAUROY:

1/ Affiche 28, vente N° 528 au profit de Marché Duvignaud :

“”La métairie de la Penaudrie sise commune de  Pugny et provenant de mauroy, émigré, consistante en bâtiments incendiés, loge, cour ,airaux , et jardin,  deux cent trente neuf  boisselées de terre labourable, douze en pâtis et vingt journaux de prés, estimés en capital dix mille six cent  francs (10 600 fr), dont la première offre est de sept mille neuf cent cinquante francs “””

Ce lot sera remporté par Thomas BLANCHARD demeurant à NIORT agissant pour le compte du citoyen Marché DUVIGNAUD demeurant à Mauzé pour la somme de deux cent quatre vingt six mille francs (286 000 fr)

2/ Affiche 28, vente N° 529 au profit de Marché Duvignaud :

“”La métairie de la Rue située commune de  Pugny et provenant de mauroy, émigré, consistante en bâtiment, cour ,airaux , jardin et ouchés, de la contenance de huit boisselées, cent deux  boisselées de terre labourable, cinq en pâtis et vingt journaux de prés qui composent la dite métairie estimés au capital onze mille  francs (11 000 fr), dont la première offre est de huit mille deux cent cinquante francs “””

Ce lot sera remporté par Thomas BLANCHARD demeurant à NIORT agissant pour le compte du citoyen Marché DUVIGNAUD demeurant à Mauzé pour la somme de quatre cent vingt deux mille francs (422 000 fr)

3/ Affiche 28, vente N° 531 au profit du citoyen Marché Duvignaud :

“”Les moulins à eau et à vent de Courberive situés à Pugny et provenant de mauroy, émigré, consistants en logement et usines, écuries, hangard, jardin et ouchés, vingt boisselées de terre labourable ou environ et quatre journaux de prés estimés au capital trois mille cent vingt francs (3 120 fr), dont la première offre est de deux mille trois cent quarante francs “””

Ce lot sera remporté par Thomas BLANCHARD agissant pour le compte du citoyen Marché DUVIGNAUD demeurant à NIORT pour la somme de cent trente deux mille francs (132 000 fr)

Ce 5 avril 1798, le citoyen Marché DUVIGNAUD aura ainsi acquis 4 lots de biens ayant appartenu au marquis De MAUROY par l’intermédiaire de Thomas BLANCHARD  pour une somme globale d’un million six cent cinquante et un mille francs (1 651 000 fr)

la vente du château en 1798

Suite à l’émigration de la famille DE MAUROY, l’ensemble de leurs biens furent déclarés “biens nationaux” et furent vendus par lots aux enchères en 1798.

L’ensemble des procès verbaux de première enchère et adjudication définitive de domaines nationaux est conservé aux archives départementales des deux sèvres à NIORT, classé Q68.

L’ensemble des biens de la famille DE MAUROY ayant été partagé en divers lots, nous évoquerons le lot comprenant le château.

Ce procès verbal à en-tête du département des deux sèvres, canton de la Chapelle Saint Laurent, affiche N° 28, vente N° 526 concerne:

“””Le château et borderie de Pugny, situé commune du dit lieu, et provenant de mauroy, émigré consistant en différents bâtiments, cour et jardin, quatre vingt une boisselées de terre labourable, cinquante trois en pâtis, trois cent boisselées de bois, futayes et taillis, un bel et vaste étang, et vingt huit journaux de prés qui dépendent du dit domaine, estimé au capital avec les arbres futayes, quarante et un mille deux cent francs, dont la première offre est de trente mille neuf cent francs”””

Des dispositions particulières étaient inscrites:

“””Sera tenu l’acquéreur, d’entretenir la chaussée et l’étang de Courberive sans pouvoir en changer la nature pour ne pas nuire au moulin de Courberive, auquel l’eau du dit étang est nécessaire. Le propriétaire du moulin de Courberive pourra faire pacager sur les bords du dit étang du côté gauche, suivant l’usage.”””

Une première vente sur ces bases a lieu le 4 germinal an 6 (24 mars 1798) sous la forme de 3 feux allumés consécutivement, mais aucune offre n’est proposée.

Le 16 germinal an 6 (5 avril 1798) une seconde vente a lieu sous la forme de 4 feux allumés consécutivement:

lors du premier feu le citoyen BLANCHARD offre 100 000 francs, le citoyen ROBIN offre 200 000 francs puis le citoyen CHRETIEN offre 400 000 francs

lors du second feu: le citoyen BAZIERE offre 500 000 francs, le citoyen BLANCHARD 600 000 francs puis le citoyen ROBIN 650 000 francs

Lors du troisième feu BLANCHARD offre 700 000 francs, ROBIN 740 000 francs, CHRETIEN 780 000 francs, BLANCHARD 800 000 francs, BAZIN 810 000 francs et BLANCHARD 811 000 francs.

Il a été allumé un quatrième feu lequel s’est éteint sans qu’il ait été fait aucune enchère. L’administration a adjugé au citoyen Thomas BLANCHARD, demeurant à NIORT, lequel à déclaré acquérir pour le citoyen marché Duvignaud demeurant à Mauzé.

Procès verbal signé à la minute par T. Blanchard pour acceptation Duvigneau marché.

 

 

 

Une très belle photographie

Pour bien débuter ce mois de décembre, nous avons eu le privilège de recevoir de M et Mme BOISSONNEAU une admirable photographie datant du début des années 1920.

 

photo années 20
photo années 20

Cette photographie prise à l’arrière du château nous montre l’envers de la tour des fours à pain (aujourd’hui détruite), et surtout nous confirme que les douves à gauche sur la photo, aujourd’hui recouvertes de terres, étaient encore en eau à cette époque.

localisation de la prise de vue
localisation de la prise de vue

Que dire des ravissantes personnes qui posent sur ce cliché ?

La jeune fille  à gauche est Simone BOISSONNEAU qui épousa en 1929 Jean DAGUISE horloger bijoutier à Moncoutant.

pour rappel, l’historique de la famille BOISSONNEAU au château de PUGNY est consultable sur le site sous la rubrique “ses occupants”

à droite appuyée sur son parapluie c’est Madeleine BOBINEAU.

Encore un grand merci à M et Mme BOISSONNEAU pour cette magnifique photographie qui nous transporte près de cent ans en arrière et nous donne de précieuses indications tant architecturales en ce qui concerne le château que vestimentaires et reflet d’une époque concernant ses habitants.

 

 

Visite organisée à PUGNY par l’association ATEMPORELLE

Malgré une météo incitant à rester au coin du feu, un groupe d’une vingtaine de personnes passionnées a assisté dimanche à la visite de PUGNY proposée par l’association ATEMPORELLE.

Sandrine NICOLET a débuté sa visite par l’église Saint-Pierre en rappelant les nombreuses erreurs historiques qui étaient faites tant sur l’église que sur le château.

Elle a souligné la chronologie historique du prieuré dont on trouve trace en 1088, puis de l’église prieurale et enfin de l’église Paroissiale. Ses différentes destructions et restaurations, les particularités architecturales et le mobilier ont été évoqués.

Un échange avec les habitants de PUGNY a permis de se souvenir de l’emplacement du”champ de foire” aujourd’hui occupé par la lagune  ainsi que de l’ouche aux protestants qui se trouve derrière l’église aujourd’hui occupé par des constructions.

Après une évocation des différentes parties du bourg, le petit groupe a convergé vers le château. la guide conférencière a rappelé l’histoire du château, les premières mentions le concernant apparues dans les archives de Saint-Loup en 1379 ainsi que les différentes caractéristiques architecturales encore visibles de nos jours.

Une partie du public à l'abri sous le porche du château
Une partie du public à l’abri sous le porche du château
 Un public attentif et passionné.
Un public attentif et passionné.

Cette journée s’est terminée à la petite salle de la mairie ou la municipalité a offert un café aux participants.

 

 

Pavage du rez de chaussée du château.

les derniers déblaiements entrepris nous ont permis de constater que le sol du rez de chaussée du château était recouvert de tomettes hexagonales .

Apparues à l’époque grecque, les tomettes sont des carreaux de terre cuite destinées au revêtement des sols. Leur forme est généralement carrée ou hexagonale. Parfois émaillées, en terre souvent rouge, mélangée à d’autres sortes de terre, leur mode d’emboîtement ne laisse quasiment pas de joint et donne un sol très lisse, doux et frais.

Les tomettes découvertes au niveau du rez de chaussée du château sont hexagonales, de 13 cm de large, elles sont biseautées et 2 couleurs semblent prédominer : Noir et Blanc. La couleur noire serait due au violent incendie qui ravagea le château en 1792.

tomettes du château
tomettes du château

Pourraient elles dater de la période de construction du château en 1557, ou ont elles été posées suite à des travaux de rénovation au XVII ou XVIII e siècle ?

Le verso de ces tomettes est uni.

verso des tomettes
verso des tomettes

Visite de Pugny et du château

Cette année l’association ATEMPORELLE a choisi dans le cadre de ses visites guidées du patrimoine, de mettre en valeur PUGNY et son château.

Une visite débutant dans le bourg et se poursuivant au château sera proposée par  Sandrine Nicolet, guide conférencier
professionnel, agréée par le ministère de la Culture.
Tous les guides de l’association  ont suivi une formation universitaire supérieure en histoire de l’art et possèdent une solide expérience de l’étude comme de la présentation du patrimoine. L’histoire des villes et villages, des sites et des monuments vous est révélée de façon
vivante et documentée.

Cette visite unique aura lieu le dimanche 20 Novembre 2016. Rendez vous, sans réservation, à 15 heures devant l’église de PUGNY.

Durée de la visite : 1 h 30 environ
Plein tarif : 6 euros ; gratuit pour les moins de 12 ans.

Ce tarif est fixé par ATEMPORELLE qui est seule bénéficiaire des revenus, les membres de l’ACP ouvrant le château à titre gracieux.

programme automne ATEMPORELLE1
programme automne ATEMPORELLE1
programme automne ATEMPORELLE2
programme automne ATEMPORELLE2

Les travaux d’été de l’ A.C.P : Le tunnel d’évacuation des anciens égouts.

Cet été les membres de l’ A.C.P avaient décidé de mettre à jour le tunnel d’évacuation des anciens égouts du château.

Ce tunnel se trouvait selon les indications des anciens locataires dans le champ à l’arrière du château. Il partait de la pièce jouxtant les anciennes cuisines pour sortir dans la muraille au niveau de  l’ancien étang.

Lors des précédents travaux de l’ A.C.P sur les évacuations des  cuisines nous avions matérialisé le tracé hypothétique de ce tunnel.

tracé des égouts
tracé des égouts

Malheureusement il n’y avait aucune trace sur le terrain de ce souterrain. Les anciens locataires nous avaient parlé d’un bloc de pierre recouvrant l’accès d’un des 2 puits permettant la descente dans cet ancien conduit, mais la terre avait recouvert le bloc.

Des recherches physiques sur le terrain ont été faites et nous avons pu mettre à jour début septembre le bloc qui recouvrait un des puits.

Bloc de pierre mis à jour
Bloc de pierre mis à jour

Les membres de l’ A.C.P ont alors dégagé le puits.

la pierre dégagée
la pierre dégagée
ouverture du puits d'accès.
ouverture du puits d’accès.

Ce premier puits a un diamètre de 60 cm en haut pour 80 cm en bas. Il mesure 2,60m de profondeur.  Maçonné en pierre  il  comporte de part et d’autre des pierres en saillie permettant la descente.

Un des membres est descendu pour examiner l’état de la construction.

La descente pour exploration de l'ouvrage
La descente pour exploration de l’ouvrage

L’exploration a permis de mettre à jour le tracé complet du tunnel.

De l’arrière du château à la muraille sur l’étang le tunnel d’évacuation mesure 32,50 mètres. Il est maçonné en pierres  recouvertes de dalles de granit. Le conduit mesure suivant les endroits de 75 à 95 cm de haut pour 40 cm de large. Le sol est jonché de pierres, de terre et d’ossements de petits animaux.

tunnel d'évacuation
tunnel d’évacuation

Un second puits d’accès distant du premier de 7 mètres a également été dégagé.

l'entrée des 2 puits sur le terrain
l’entrée des 2 puits sur le terrain

Une visite avec M BOISSONNEAU dans le lit de la rivière, le long de la muraille nous a permis de constater que la sortie du tunnel n’était plus visible suite à des éboulements.

Le moulin à eau du Château

Parmi les anciens bâtiments du château aujourd’hui disparus se trouvait un moulin à eau.

Autrefois, et jusqu’au 19éme siècle, ce moulin  était implanté en bordure de l’étang juste derrière le château. On trouve la trace de ce moulin dans l’acte de vente de 1731 : “”…plus le moulin appelé le Grand Moulin, assis au dessous de la chaussée de l’étang du château..”

On trouve aussi la trace de ce moulin sur le cadastre napoléonien du début du  19 éme siècle :

Emplacement de l'ancien moulin à eau
Emplacement de l’ancien moulin à eau

Aujourd’hui il ne subsiste de ce moulin que les fondations visibles depuis la rivière en contrebas de l’ancienne digue de l’étang.

Anciennes fondations du moulin à eau
Anciennes fondations du moulin à eau

moulin-2

 

le château et les publications locales (part 3)

Il y a quelques années, Stéphanie TEZIERE,  a publié avec l’association ATEMPORELLE un ouvrage dédié au patrimoine de  Gâtine;

L’ouvrage éponyme traite notamment de PUGNY et du château

Patrimoine de Gâtine
Patrimoine de Gâtine

Page 250 de l’ouvrage  un résumé non exhaustif du patrimoine de Pugny est fait indiquant entre autre l’église Saint-Pierre, le calvaire, les tuileries du hameau de la coulaisière, la forge dans le bourg …

Page 251 l’auteur donne une description du château:

” Les archives de Saint-loup indiquent l’existence du château en 1379. Relevant de Bressuire, il est détenu par les seigneurs du lieu, les De Coloigne. Au XVI° siècle, il subit quelques aménagements par Guy de Sainte-Maure. Situé à l’extrémité d’un escarpement rocheux, bordé à l’origine par un étang, le château forme un vaste quadrilatère, flanqué primitivement de quatre tours d’angle dont il ne reste que des vestiges. L’une d’elles dite “tour de la boulangerie”renfermait plusieurs fours. A l’autre extrémité, se dressait l’imposant donjon de 5 étages, détruit en 1953. Face au portail daté de 1557 et décoré des armoiries des Sainte-Maure, s’élèvent les vestiges du corps de logis principal. Une partie des cuisines et des caves est encore visible. De part et d’autre du corps principal s’ordonnent les écuries et les bâtiments ou logeaient les domestiques.”

Une photographie du château accompagne le descriptif

le château : l'entrée
le château : l’entrée

Les habitants du château

Suite à la réunion généalogique que nous avions faite l’hiver dernier, Jean Philippe, avec l’aide de Raymonde a réussi à identifier les personnes présentes sur cette carte postale datant de la fin des années 1930.

CPA animée
CPA animée

A ce jour il reste à identifier les deux enfants visibles sur la plaque de verre ci dessous

Ruines du donjon.
Ruines du donjon.

 

Journées du Patrimoine 2016 : première édition au château

Pour la première édition des journées du  Patrimoine 2016 le mode de visite retenu était une visite conférence uniquement sur réservation avec un nombre de visiteurs limité à 20 personnes par visite.

Une visite était programmée samedi 17 Septembre et une autre visite dimanche 18 Septembre

Le bilan de ces premières journées est plus que positif et a dépassé toutes nos espérances. Bien que nous ayons du refuser des visiteurs nous avons accueilli 26 personnes à la visite du samedi et 47 à la visite du dimanche. Victime du succès de ces journées, nous nous excusons d’avance auprès des personnes que nous n’avons pu recevoir ce week end. Nous augmenterons l’an prochain la capacité de visiteurs afin de pouvoir satisfaire le plus grand nombre.

Nous tenons particulièrement à remercier Christian BOCHE et son épouse Colette, membres fidèles de l’ A.C.P, ainsi que Pierre et Edith BONNEAU pour leur aide ayant permis d’assurer le bon déroulement de ces journées.

SAMEDI 17 SEPTEMBRE :

Photo-Béatrice-DELÉPINE-2016-01.jpg
Photo-Béatrice-DELÉPINE-2016-01.jpg
photo-beatrice-delepine-2016-02
photo-beatrice-delepine-2016-02
Journées du Patrimoine 2016 01
Journées du Patrimoine 2016 01
Journées du Patrimoine 2016 02
Journées du Patrimoine 2016 02
photo-beatrice-delepine-2016-04
photo-beatrice-delepine-2016-04
photo-beatrice-delepine-2016-03
photo-beatrice-delepine-2016-03
Journées du Patrimoine 2016 03
Journées du Patrimoine 2016 03
photo-beatrice-delepine-2016-05
photo-beatrice-delepine-2016-05

DIMANCHE 18 SEPTEMBRE :

Une partie du groupe du dimanche
Une partie du groupe du dimanche
Poursuite de la visite dans l'enceinte du château
Poursuite de la visite dans l’enceinte du château
Christian Boche évoquant ses ancêtres au château
Christian Boche évoquant ses ancêtres au château
L'assemblée attentive aux commentaires de Christian BOCHE
L’assemblée attentive aux commentaires de Christian BOCHE

dsc00295

le château et les publications locales (part 2)

Ce mois ci nous évoquerons un ouvrage d’Hélène et Jean MICHENEAU, concernant “L’Histoire de l’Eglise Réformée dans le Moncoutantais”

Histoire de l'église réformée dans le Moncoutantais
Histoire de l’église réformée dans le Moncoutantais

L’ouvrage comprend 68 pages et a été imprimé en Mars 2003.

Dans cette étude nous trouvons une carte  des châteaux ayant appartenu à des seigneurs protestants. Le château de Pugny est un de ceux la.

carte des châteaux de seigneurs protestants
carte des châteaux de seigneurs protestants

Une photo du château apparait dans l’ouvrage

Photo du porche d'entrée construit par Guy de SAINTE MAURE en 1557
Photo du porche d’entrée construit par Guy de SAINTE MAURE en 1557

On y trouve également une carte des lieux de prêche ou Pugny figure:

Carte des lieux de prêche
Carte des lieux de prêche

 

L’ouvrage fait de nombreuses références au château de Pugny et à ses propriétaires protestants.

Journées Européennes du Patrimoine 2016

Château de PUGNY

 

A l’occasion des journées européennes du patrimoine 2016, une visite conférence est organisée au château le samedi 17 et le dimanche 18 septembre 2016 à 14 heures 30,  sur le thème « Histoire commune du château et des habitants de PUGNY ».

 

Le thème de cette année « Patrimoine et citoyenneté » nous renvoie aux sources même de cette manifestation créée en 1984 : celle d’une appropriation par tous d’un bien commun, d’une histoire commune. Le patrimoine et la citoyenneté sont deux notions dont la jonction raconte notre histoire, notre passé, mais dessine aussi notre présent et notre avenir.

 

 

Visite conférence gratuite uniquement sur réservation  (places limitées).

Réservation par téléphone auprès de l’association A.C.P (les Amis du Château de PUGNY) : 05.17.31.62.14

Ou par mail : ericniger@yahoo.fr