622 ABONNÉS SUR INSTAGRAM !

La barre des 600 abonnés sur le compte Instagram vient d’être franchie.

Merci à Bryan et Wilfried  pour leur gestion du compte.

Et surtout, un très grand MERCI  à tous les “followers”.  Grâce à cette progression nous mesurons le chemin parcouru et l’ efficacité de nos actions entreprises pour la réhabilitation du lieu.

Nous allons redoubler d’efforts pour vous permettre de suivre régulièrement notre actualité, qui malgré la situation sanitaire reste importante , soutenue par la motivation inébranlable de nos membres.

https://www.instagram.com/chateaudepugny/?hl=fr

RUCHER DU CHATEAU DE PUGNY

Les premières colonies du rucher du château de Pugny sont enfin arrivées à destination en ce début d’après-midi du mois d’avril.

Après une courte incarcération, toute provisoire, et un voyage forcé d’une quarantaine de kilomètres, au cours duquel nous avons pu déplorer quelques désertions, (heureusement sans conséquences,) elles ont pris possession des lieux, après s’être livrées en urgence à un repérage précis de leur nouvel environnement et à un inventaire méticuleux de la flore locale.

Nous avons pu constater qu’aucune ne portait de masque et ne respectait jamais les règles de distanciation malgré une promiscuité importante de milliers d’individus par essaim !

Par contre, elles se sont dite prêtes à vacciner généreusement tout intru qui ne respecterait pas le protocole et les règles élémentaires de la cohabitation. (les piqures de rappel étant illimitées pour tout récalcitrant).

Suite au prochain épisode …

Marc & Wilfried.

Suppression du réseau électrique au château (part 1)

Depuis plusieurs mois, nous avons entamé le projet de suppression du réseau électrique obsolète au château. En effet les poteaux de ciment et les câbles électriques qui alimentaient autrefois la maison Roy et celle de la famille Guilloteau ne servaient plus et polluaient la vue de l’ancien bâtiment seigneurial.

Ce mardi la société SGE TP est venue changer le poteau électrique sis dans la montée de l’ancienne entrée du château.

Le poteau mis en place en fin de matinée

Prochaine étape jeudi avec l’enlèvement des poteaux et câbles dans la cour du château.

Les grands travaux de printemps de l’A.C.P (Part 1)

Depuis le début du printemps les membres de l’association sont particulièrement actifs.

Afin d’éviter toute nouvelle catastrophe, Stéphane et Eric ont entrepris d’importantes réparations sur le mur à l’arrière de la  maison POIGNANT. Sous l’effet des pluies et du gel, le bas du mur s’était fragilisé et des pierres s’étaient descellées formant d’importants trous.

Anthony et Christian ont débuté la construction de 3 boxes de toilettes sèches qui permettront de recevoir le public lors des grandes manifestations (vide grenier, journées du patrimoines…) dans de meilleures conditions et dans le respect  de la démarche écologique chère à l’ACP.

La croix de Madaoua emblème d’une famille royale du NIGER

Le mois dernier nous apposions sur la maison ROY, un tirant avec une croix de Madaoua en croix de chainage de façade.

Cette  croix de Madaoua est l’emblème de la famille Royale  de Madaoua d’où est issue la propriétaire actuelle.

Un peu de géographie et d’histoire.

Madaoua est un territoire situé au sud ouest du NIGER.

Créé officiellement en 1908, poste militaire en 1902 puis cercle en 1909, le canton Gobir Toudou de Madaoua, unique canton du département, s’étend sur une superficie de 4 856 km2 pour une population de plus de 544 215 habitants.

Le Gobir Toudou est composé de 346 villages administratifs essentiellement sédentaires. Cependant il faut signaler la cohabitation avec 4 groupements nomades composés de Touaregs et de Peuls. C’est le plus grand canton du Niger. Il est dirigé par un roi appelé en langage Haoussa “Sarkin”. Aujourd’hui le canton de Gobir Toudou de Madaoua est divisé en secteurs dirigés par des princes choisis par Sarkin Gobir lui–même.

La famille royale est descendante de la dynastie fondée par MASSALATCHI MIKO, puissant guerrier, au milieu du 19eme siècle. Son fils DILLE dan MASSALATCHI qui régna sur le Gobir Toudou de 1902 à 1918, fut certainement le plus puissant des souverains nigérien de l’époque. Comme le veut la tradition locale, il épousa plusieurs femmes et eu 63 enfants (30 fils et 33 filles)

L’actuelle propriétaire du château est une descendante directe de ce grand monarque .

Dillé est le fils de Sarkin MASSALATCHI et de RAHI, fille de Sarkin Gobir BARTO, 272eme roi du Gober descendant direct du Sultan BARTOUATOUA.

Dillé est cité dans les mémoires du général Henry GOURAUD (Zinder-Tchad. Souvenirs d’un Africain, 1944)

À la mort de Massalatchi Miko un conseil de sages éleva Dillé Massalatchi au rang de “Magagin Kiara” pour conduire les affaires de sa communauté. La tâche ne fut pas facile car les harcèlements et les intimidations ne cessèrent qu’à l’arrivée de la mission française conduite par le capitaine Gouraud.

Dans un premier temps les tentatives d’alliance avec les Touareg furent vaines, ce qui d’ailleurs coûta la vie à un messager de la mission tué par les Touareg. En 1901 le capitaine Gouraud sollicita Dillé Massaltchi pour se rallier à la mission afin de combattre l’ennemi commun. C’est suite à cette entente que la bataille de Galma eut lieu le , se soldant par la défaite des Touareg avec la mort de leur chef Ediguini. Sortis victorieux, les Français octroyèrent à Dillé Massalatchi d’importants butins et un arsenal de guerre dont le tambour de guerre dénommé “Mainassara” avec d’autres tambours utilisés circonstanciellement.

En fin de mission le capitaine Gouraud remit à Dillé 18 fusils et des munitions plus un témoignage de satisfaction. Dillé et les siens ainsi armés, continuèrent à sécuriser leur région. La paix retrouvée de part et d’autre des prisonniers furent libérés.

Dillé Massalatchi organisa l’administration de Gobir Toudou conformément à la tradition. Ainsi la cour royale du Gobir Toudou se composa de : Sarkin Gobir Toudou, Inna Sarkin Gobir Toudou, des sarakan karaga (Dan galadima, Magagi Gari, Waziri, Bounou, Magagi Rogo, Marafa, etc.) des notables, des dogareys, des zagaygays et des griots accompagnés de kakaki. Chaque corporation de la société Gobir Toudou fut représentée à la cour. Le sarkin Gobir Toudou possède encore des guerriers, des invulnérables, des chasseurs pour ne citer que ceux-là.

Le Gobir Toudou a un drapeau, un hymne et une devise.

 

L’actuel Sarkin gober toudou sortant de son palais

 

La croix de Madaoua apposée sur la maison ROY fait partie d’un ensemble de 21 croix représentatives de régions du NIGER. On voit souvent en France la croix d’Agadez, appelée également croix du sud, ville touristique de l’Air au nord du Pays

La croix de Madaoua

Les 21 croix du NIGER

 

 

Projet de haie bocagère

Depuis quelques temps nous avions en projet de supprimer l’ancienne haie qui se trouve sur la digue à l’arrière du château car les racines des arbres qui la composent détruisent l’édifice qui borde la rivière.

Afin d’éviter d’endommager davantage la digue, il a été décidé d’abattre en totalité cette ancienne haie et d’en replanter une nouvelle plus en retrait.

L’abattage de cette ancienne haie fait l’objet des grands travaux d’hiver de l’ A.C.P.

 

Pour la nouvelle haie, il a été décidé au sein de l’association de replanter des arbres et arbustes si possible indigènes qui auraient pu être présents au moment de l’incendie du château en 1792.

Le but également est de préserver la biodiversité présente au château et aux alentours.

Marc a élaboré une liste de végétaux qui pourraient composer cette haie.

La plantation des végétaux est prévu pour cet automne, mais une première partie des 300 mètres de cette haie pourrait être plantée ce printemps pour essai.

Nous recherchons des jeunes pousses pour réaliser cette plantation.

Voici la liste des végétaux recherchés:

Acacia (Robinier faux acacia)

Amélanchier

Argousier (arbousier)

Ajonc

Aubépine

Bourdaine

Cornouiller mâle

Cornouiller sanguin

Cytise

Epine vinette

Figuier

Fusain

Genet

Genévrier

Houx

Merisier

Néflier

Noisetier

Pommier sauvage

Prunellier

Osier

Saule

Seringat commun

Sorbier

Sureau Noir

Troène commun

ainsi que du Bambou pour l’aménagement de la parcelle en bordure de ruisseau.

 

 

 

LES GRANDS TRAVAUX D’HIVER DE L’A.C.P (part 2)

Dans le cadre du projet de replantation d’une nouvelle haie, les membres de l’A.C.P ont entrepris de couper l’ancienne haie qui détruisait la digue.

ce samedi , Christian,  Anthony,  Marc,  Wilfried, Stéphane, Gilles, Francis, Bryan, Eric et Jacky ont profiter du soleil pour continuer l’abattage des arbres et le nettoyage de la digue.

les arbres coupés sont répartis en bois récupérable et branchages à incinérer

L’équipe se répartit le travail

Marc, Christian et Gilles à l’abattage d’un bosquet de noisetier

L’union fait la force !

On passe au suivant

Christian et Marc préparent les tas à bruler

Jacky dépose les branchages et ronces sur le bucher

Jacky aide Christian à attacher un filin pour maintenir l’arbre pendant la coupe

L’entaille ayant été faite à la base Jacky tire l’arbre vers le champ

Eric enlève les bois à récupérer

L’abattage se poursuit

L’élagage des arbres restants est fait par Christian et Jacky

Vue du chantier en fin de matinée

Des parties cachées de l’ancienne digue sont mises au jour

Gilles et Stéphane brulent les branchages aux pieds des bouleaux

Le chantier en fin d’après midi

Les grands travaux d’hiver de l’A.C.P

Avant de pouvoir remonter la toiture de la maison ROY, la consolidation des murs était nécessaire.

A cet effet Stéphane et Eric ont mis en place un tirant sur la maison Roy.

Les croix de chainage sont des pièces uniques. A l’arrière un monogramme stylisé , et à l’avant une croix de Madaoua.

-Le monogramme C, rappelle que dans cette maison est né et a vécu Christian ROY, maire de PUGNY pendant plusieurs mandats

-la croix de Madaoua est l’emblème de la famille Royale  de Madaoua d’où est issue la propriétaire actuelle.

500 abonnés sur Instagram

Nous avons franchi la barre symbolique des 500 abonnés sur notre compte instagram.

Un grand merci à Bryan, qui a créé et qui gère ce compte en publiant des photographies et des vidéos sur le château de Pugny.

Créé fin octobre 2019, ce site permet l’interaction entre le site du château et les réseaux sociaux.

N’hésitez pas à nous rejoindre sur

Une nouvelle carte postale de Pugny

Grace à Christian ROY, nous ajoutons une nouvelle carte postale de Pugny à notre collection.

 

 

 

 

 

Il  s’agit d’une carte  moderne, réalisée par OPTIC BRESSUIRE et portant cette légende :

PUGNY – 79320 MONCOUTANT; le bois de conifères 55 ha

Une petite vidéo de l’entrée du château en 2012

Voici une petite vidéo de l’entrée du château qui avait été mise en ligne par l’agence immobilière “agence2immobilier” en 2012.

 

Le château s’est ensuite délabré avant d’être sauvé à partir de 2015 par l’association des Amis du Château de Pugny qui  ne ménage pas ses efforts pour lui redonner son prestige d’autrefois

Si vous souhaitez nous rejoindre pour ce beau projet, que vous soyez manuel, nous avons besoin de tous les corps de métier pour la restauration, ou que vous soyez plutôt littéraire nous avons besoin de chercheurs, généalogistes et historiens, n’hésitez pas à nous contacter sur notre adresse mail :

fbchateau.pugny@orange.fr

 

Histoire et pérégrination d’un linteau de granit

Le linteau de la fenêtre droite des cuisines donnant sur la cour intérieure avait disparu. On ne sait depuis quand. Il a  peut être  été vendu ou réemployé à la reconstruction de maisons dans le périmètre du château.

Afin de restaurer cette fenêtre nous avons du utiliser des pierres de réemploi . Le linteau a été remplacé en septembre 2019 par une pierre provenant de la démolition d’une maison à la loge de la Chapelle-Saint-Laurent (79) située à 8km du château de Pugny.

                       Stéphane et Gilles devant la fenêtre restaurée.

Ce linteau possède en son centre un blason avec la date 1630 sous un monogramme.

Notre ami Rémy BILLAUD de la Chapelle Saint-Laurent, nous donne l’historique de ce linteau

“”” Cette maison sise à la loge fut habitée Fin XIX ème, par Mr le Comte Henri-Julien Grimouärd de Saint-Laurent. Ce dernier était né le 11 Novembre 1814 à Vouvant en Vendée, et décéda le 9 Octobre 1885, à la Loge de La Chapelle-St-Laurent, sans postérité.

Le Comte était un personnage. Sa vie de travail et de bienfaisance lui valut le surnom de Saint Homme de Vendée.                                                    Il est l’auteur de plusieurs brochures politiques, d’articles Hagiographiques sur des matières d’art et d’Archéologie. On lui doit surtout des travaux sur l’Art Chrétien. Citons entre autres :

  • Guide de l’art chrétien, Poitiers  1872-1875, en 6 volumes
    in-8°, Vie de la vénérable Clothilde reine de France, reine de Sardaigne 1883 in-12°, Les Fleurs de la Sainte enfance, trois fleurs dominicaines à l’époque de la renaissance, 1879 in-12°, Les saints patrons de l’agriculture, les animaux modèles à l’école des Saints; Questions sur la Noblesse, Nantes 1860 in-8°
    Il reçut la Croix de Commandeur de l’Ordre de Pie IX le 14 Avril 1873.
    Il était l’époux de Marie-Louise Catherine-Renée Yolande de la
    Haye Monbault, marié depuis le 22 Juin 1842. Par le chef de sa femme il devint propriétaire du Château de la Chenulière de La Chapelle-St-Laurent. Mais à la mort de son épouse à l’Hermenault ( 85 ) le 12 Novembre 1885, un mois après lui, le
    château resta dans la Famille de La Haye Monbault.
    (par divers testaments et codicilles, elle institua pour ses légataires universels, ses deux petits neveux Jeanne-Marie-Caroline-Viviane-Renée-Yolande de La Haye-Monbault (née au Mans le 17 avril 1883) et René-Jean Baptiste-Hugues-Maurice de La Haye-Monbault (née au Mans le 19 juillet 1885) issus tous les deux du mariage du 27 avril 1882 du marquis Marie-Charles-Maurice de La Haye-Monbault (né à Nantes le 16 juillet 1852, sous lieutenant de réserve au 64éme régiment d’infanterie en 1884) et de Jeanne-Marie Cottreau, fille de Jean-Baptiste-Emile Cottreau et de Mathilde Cohin, décédée et veuve le 2 mars 1911.)
    Je ne sais pas la date de la venue du Comte Henri-Julien
    Grimouärd de Saint-Laurent dans cette petite maison de La Loge de La Chapelle-St-Laurent , ni les raisons qui l’amenèrent à se retirer là dans cette  petite Maison qui lui appartenait. Vivait-il séparément de son épouse dans cette période-là ? On peut
    le penser puisqu’elle est morte à l’Hermenault en Vendée un mois après lui. Il avait conservé quelques pierres des ruines du Château de la Chenulière pour les poser dans l’aménagement de sa nouvelle habitation.
    La photo suivante, que j’avais prise en  août 1988 (la famille Baujault y résidait à l’époque) de cette façade de la Maison de la Loge, vous fait découvrir le linteau en question et les
    fenêtres jumelles romanes.

    Maison de la Loge Façade Aout 1988

     Ces fenêtres romanes jumelles proviennent c’est sûr des ruines (en partie incendiées lors de la Guerre de Vendée) du Château de la Chenulière de La Chapelle-St-Laurent où l’on retrouve les mêmes sur le Donjon.

    Château de la Chenulière

    Maurice Poignat, dans son histoire de La Chapelle-St-Laurent,
    nous indique mentionnant la loge :
    “Cette maison fut la demeure de René François Foventier (Plutôt Fourestier), procureur du juge de la paroisse qui y mourût le 30 septembre 1764 et dont le notaire Jean Mignet et son beau père, René Dieumegard son beau frère et Jean Mignet son neveu vinrent déclarer le décès”
    Mais qui pouvait être là en 1630 et avoir ces initiales correspondant au Blason ? Nous ne savons pas.
    L’écusson du linteau lui, ne semblerait pas provenir du Château de la Chenulière. La lettre ” G ” pourrait invoquer le nom de la famille Goulard mais la date de 1630 ne semblent pas correspondre à la famille Goulard. Henri Goulard, du chef de son épouse ne fut propriétaire des lieux que par son mariage en 1633 avec Marguerite Esteau , Veuve le 16 Août 1632 de René Mothais propriétaire lui du Château de la Chenulière. Le ” S ” ne correspond pas à un prénom, non plus dans cette famille.
    Pouvons-nous en déduire que cet écusson est d’origine sur la
    Maison de la Loge ? Non . Nous pouvons simplement affirmer qu’il s’agit d’une très vieille Maison qui est portée sur le cadastre Napoléonien de 1811 de La Chapelle-St-Laurent. La relation de Maurice Poignat en est une preuve supplémentaire

    Dernière hypothèse: ce linteau provient bien du château de la Chenulière : Au XVI ème siècle, ce fief appartenait à la famille Mothays. C’est un nom que l’on retrouve dans d’autres fiefs de la Vicomté de Thouars.

    Au-dessus du grand portail d’entrée, on lit cette inscription ” J. Mothais 1588 ”. Au-dessous est gravé le Blason familial, sur lequel on peut voir une fasce et trois macles posés 2 et 1. Tandis que sur le fronton de la porte piétonne qui touche, on lit les mots : R. Beri et les Armes de cette famille : d’Azur au chevron d’or accompagné de trois croissants montants d’argent. Le monogramme pourrait être celui de la famille Beri.””

    Quoi qu’il en soit ce linteau a aujourd’hui trouvé une place dans la cour du château de Pugny sur une des fenêtres des anciennes cuisines renaissance.

    Un très grand merci à Remy BILLAUD pour son extraordinaire connaissance historique du secteur et sa gentillesse.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au XVI ème siècle, ce fief de la Chenulière appartenait à la famille Mothays. C’est un nom que l’on retrouve dans d’autres fiefs de la Vicomté de Thouars.

Au-dessus du grand portail d’entrée, on lit cette inscription ” J. Mothais 1588 ”. Au-dessous est gravé le Blason familial, sur lequel on peut voir une fasce et trois macles posés 2 et 1. Tandis que sur le fronton de la porte piétonne qui touche, on lit les mots : R. Beri et les Armes de cette famille : d’Azur au chevron d’or accompagné de trois croissants montants d’argent.

 

Un très grand merci à tous les contributeurs de la campagne “Sauvegarde de la maison ROY”

Notre première campagne de financement participatif via la pateforme Dartagnans vient de se terminer avec la coquette somme de 1 075 euros récoltés.

Cette somme va nous permettre d’acheter la volige et la bâche pour mettre hors d’eau la maison ROY et ainsi de protéger ” les cuisines renaissance”. Le but initial est atteint.

Il faut remercier chaleureusement les contributeurs :

  • M CORNUALT Christophe de Genté (16)
  • M TACHOIRES Antoine de Bordeaux (33)
  • M MOREL Jacky de Lège cap ferret (33)
  • M JOUAN François de Paris (75)
  • Mme ABOU Sophie de Mandres les roses (94)
  • M CHATRY Michel de Paris (75)
  • M BARGEOLLE Jean Pascal de Chaville (92)
  • M Pascal BIRONNEAU de Saint-loup-lamairé (79)
  • M PRIOUX-ASSUERUS Serge de Tessonniere (79)
  • M MICHENEAU Thomas de Moncoutant (79)
  • Mme GORIN Isabelle de La ferrière en parthenay (79)
  • M HUE Thomas de Chaville (92)
  • M BOULANT Antoine de Pris (75)
  • Mme BOUREAU Bernadette de Orvault (44)
  • Mme MERCIER Laurence de Esnandes (17)
  • M BODIN Francis de Chanteloup (79)
  • Mme CAND Eliane de Chanteloup (79)
  • M CHAUVET Jacques de Montournais (85)
  • M DEBORDE Marc de Saint-mesmin (85)
  • M DEBORDE Wilfried de Saint-mesmin (85)
  • Mme DEBORDE Lydie de Saint-mesmin (85)
  • M PAINEAU Pascal de Bressuire (79)

Leur aide a été d’une grande utilité et accueillie avec enthousiasme par tous les participants à notre noble aventure.

Bien que la campagne via la plateforme Dartagnans soit terminée vous pouvez toujours participer à ce projet en nous envoyant vos dons par chèque à l’ordre de l’ACP, château de Pugny, 79320 Moncoutant sur sèvre, ou nous contacter pour une remise en main propre via l’adresse de l’association : fbchateau.pugny@orange.fr

Le système de dons pour dons sera applicable.

Merci à tous

 

 

 

 

 

La campagne de financement participatif dans la presse locale

Apres un premier article paru dans “le Courrier de l’Ouest” c’est au tour de la “Nouvelle République” de relier notre campagne de financement participatif via la plateforme Dartagnans

Il reste encore quelques jours pour participer à cette campagne

CHÂTEAU DE PUGNY -SAUVEGARDE DE LA MAISON ROY

Vous pouvez également contribuer directement auprès de l’association par chèque à l’ordre de l’A.C.P, château de Pugny, 79320 Moncoutant sur Sèvre, ou en espèce directement auprès des membres de l’association présents sur site tous les samedis.

Outre les dons en numéraire, nous recherchons également tout don de matériaux,  matériel et outillage pour la rénovation du site.

Merci d’avance de votre aide