Les croix blanches des maisons poitevines

Il y a de cela quelques semaines, notre ami Eric nous demandait la signification d’une croix blanche aperçue sur une ancienne maison de Tessonnière près d’Airvault.

Croix blanche d’une vieille maison de Tessonnière (79)

Il me semblait avoir déjà vu ce symbole sur une vieille photo de famille, et j’ai bien fait de chercher, puisque la photo en question concerne le château de Pugny !

1941. Photo de la famille Poignant du château de Pugny prise devant les anciennes écuries.

On voit en effet sur cette photo de 1941 la famille Poignant qui occupait alors une partie du château qui pose devant les anciennes écuries et la vieille tour aujourd’hui disparue. Et sur le dessus d’une porte on y voit très clairement une croix blanche peinte à la chaux.

Marie Nourrisson-Poignant en 1941 avec deux de ses enfants, Madeleine et Roland Poignant. Une croix blanche peinte à la chaux domine très clairement la porte d’entrée.

Suite à cette découverte nous avons lancé une recherche avec notre groupe de passionnés d’histoire locale, et les résultats ont rapidement été fructueux.

Rémy Billaud et Albéric Verdon ont découvert à ce sujet des articles intéressants qui mentionnent ces croix blanches peintes à la chaux pour bénir et protéger la maison qui la reçoit. Il semble bien que cette tradition soit typiquement poitevine et catholique, et particulière à l’ancienne Vendée militaire…

Le premier article est issu du Bulletin et
Mémoires de la Société d’anthropologie de Paris, V° Série. Tome 9, 1908. L’auteur est Marcel Baudouin (1860-1941), historien vendéen et spécialiste de la préhistoire, qui fait de cette tradition le vestige d’une rituel préhistorique ou des premiers chrétiens. Vous trouverez  ici la globalité de cet article de 37 pages disponible en ligne sur la base de données numériques Persée https://www.persee.fr/doc/bmsap_0037-8984_1908_num_9_1_7047

Le second article est issu du livre d’Henri Gelin (1849-1923),  instituteur et historien deux-sévrien,  « Au temps passé, à travers Poitou et Charentes », deuxième série, publié en 1922 et réédité en 1982. Il y dresse un parallèle entre les croix blanches catholiques et les petits cimetières huguenots qui sont tous les deux caractéristiques des Deux-Sèvres.

Le troisième article est issu de la brochure « Les maisons poitevines – Gâtine – Observer, restaurer, habiter » publiée en 1991 et l’auteur en est M. Guy Ferjou, président de l’association de Parthenay « Vivre au pays ».

En consultant ces trois articles, vous saurez tout sur ces croix blanches dont l’origine et la signification gardent leur part de mystère.

Pour terminer, les photos de deux maisons anciennes inhabitées   de Latillé qui gardent leur apparence d’il y a 50 ans…

Maison de Latillé 1
Maison de Latillé 2

Merci à Rémy, Albéric, Eric et Hervé pour le partage de leur documentation.

Si vous aussi vous connaissez des maisons à croix blanches, n’hésitez pas à nous envoyer vos photos.

J-Philippe Poignant