LES TRAVAUX D’ÉTÉ DE L’A.C.P (3EME PARTIE)

Les 20 et 27 juillet dernier, les bénévoles de l’A.C.P ont décidé de nettoyer la partie arrière du château entre les deux tours.

Gilles et Jean-Philippe attaquent par la tour Nord

En débroussaillant le long du mur du fond, francis et stéphane découvrent des pierres taillées

Francis dégageant la terre autour des pierres de taille
Peu à peu la forme d’un bas de porte apparaît
Une énorme pierre de taille obstrue le passage
Une fois le bloc enlevé, on voit nettement le bas d’une porte.
2 marches donnent accès au rez de chaussée du château incendié en Août 1792
l’intérieur du château est actuellement obstrué par les éboulis de l’incendie. En nettoyant on trouve des tomettes et des résidus de bois calcinés
Plusieurs sortes de tomettes sont extraites des gravats.
L’encadrement de porte est sculpté côté intérieur du château
Stéphane, Francis et Gilles dégagent minutieusement les gravats
Stéphane dégage l’intérieur de la porte
Francis met à jour le mur de la tour Nord

 

LES TRAVAUX D’ÉTÉ DE L’A.C.P (2eme PARTIE)

samedi 13 juillet les bénévoles de l’A.C.P avaient décidé de mettre à jour les blocs de maçonnerie qui  semblaient créer une base au pied de la tour Nord.

On devine au ras du sol des fondations

Gilles attaque le côté gauche

Christian  le côté droit

Stéphane nettoie l’angle formé par la tour Nord et la tour carrée
Il est soutenu par Gilles

En fin de matinée, il semble que ces fondations soient en fait des renforts accolés à la tour.

l’angle gauche du renfort
l’angle droit du renfort

 

 

 

 

 

 

Les croix blanches des maisons poitevines

Il y a de cela quelques semaines, notre ami Eric nous demandait la signification d’une croix blanche aperçue sur une ancienne maison de Tessonnière près d’Airvault.

Croix blanche d’une vieille maison de Tessonnière (79)

Il me semblait avoir déjà vu ce symbole sur une vieille photo de famille, et j’ai bien fait de chercher, puisque la photo en question concerne le château de Pugny !

1941. Photo de la famille Poignant du château de Pugny prise devant les anciennes écuries.

On voit en effet sur cette photo de 1941 la famille Poignant qui occupait alors une partie du château qui pose devant les anciennes écuries et la vieille tour aujourd’hui disparue. Et sur le dessus d’une porte on y voit très clairement une croix blanche peinte à la chaux.

Marie Nourrisson-Poignant en 1941 avec deux de ses enfants, Madeleine et Roland Poignant. Une croix blanche peinte à la chaux domine très clairement la porte d’entrée.

Suite à cette découverte nous avons lancé une recherche avec notre groupe de passionnés d’histoire locale, et les résultats ont rapidement été fructueux.

Rémy Billaud et Albéric Verdon ont découvert à ce sujet des articles intéressants qui mentionnent ces croix blanches peintes à la chaux pour bénir et protéger la maison qui la reçoit. Il semble bien que cette tradition soit typiquement poitevine et catholique, et particulière à l’ancienne Vendée militaire…

Le premier article est issu du Bulletin et
Mémoires de la Société d’anthropologie de Paris, V° Série. Tome 9, 1908. L’auteur est Marcel Baudouin (1860-1941), historien vendéen et spécialiste de la préhistoire, qui fait de cette tradition le vestige d’une rituel préhistorique ou des premiers chrétiens. Vous trouverez  ici la globalité de cet article de 37 pages disponible en ligne sur la base de données numériques Persée https://www.persee.fr/doc/bmsap_0037-8984_1908_num_9_1_7047

Le second article est issu du livre d’Henri Gelin (1849-1923),  instituteur et historien deux-sévrien,  « Au temps passé, à travers Poitou et Charentes », deuxième série, publié en 1922 et réédité en 1982. Il y dresse un parallèle entre les croix blanches catholiques et les petits cimetières huguenots qui sont tous les deux caractéristiques des Deux-Sèvres.

Le troisième article est issu de la brochure « Les maisons poitevines – Gâtine – Observer, restaurer, habiter » publiée en 1991 et l’auteur en est M. Guy Ferjou, président de l’association de Parthenay « Vivre au pays ».

En consultant ces trois articles, vous saurez tout sur ces croix blanches dont l’origine et la signification gardent leur part de mystère.

Pour terminer, les photos de deux maisons anciennes inhabitées   de Latillé qui gardent leur apparence d’il y a 50 ans…

Maison de Latillé 1
Maison de Latillé 2

Merci à Rémy, Albéric, Eric et Hervé pour le partage de leur documentation.

Si vous aussi vous connaissez des maisons à croix blanches, n’hésitez pas à nous envoyer vos photos.

J-Philippe Poignant

 

 

 

CHANTIERS DE JEUNES AU CHÂTEAU (3EME PARTIE)

Au cours de la journée du 9 juillet, les participants au chantier de jeunes ont pu profiter d’ un atelier de confection de signalétique en bois de palette.

 

Le résultat est remarquable, merci à tous ces bénévoles

l’atelier pochoir:

A midi tout le monde a déjeuné à l’ombre :

christian, colette et maëlwenn

Gilles, marie-jo et stéphane

 

merci à tous pour ce résultat formidable.

 

CHANTIERS DE JEUNES AU CHÂTEAU (2eme PARTIE)

Au cours de la journée du 9 juillet, les participants au chantiers de jeunes ont pu profiter d’ un atelier de confection de meubles en bois de palette.

Premier travail : aller chercher les palettes entreposées à l’extérieur du château :

Second travail : extraire la matière première.

puis laisser aller son imagination pour créer du mobilier

Puis on teste le produit:

 

Le résultat du travail de cette journée:

Toutes nos félicitations aux constructeurs. Ce mobilier sera  mis à disposition des visiteurs pour les journées du patrimoine les 21 et 22 septembre 2019.

chantiers de jeunes au château (1ere partie)

Ce mardi 9 juillet a eu lieu le premier chantier de jeunes au château de Pugny.

Une vingtaine de jeunes du secteur avaient répondu présent, encadrés par les responsables de leurs associations.

3 ateliers ont été proposés : débroussaillage du mur de clôture du château, fabrication de signalétique et fabrication de mobilier avec des palettes.

A l’arrivée des jeunes une rapide présentation du château et de son histoire leur a été faite puis le travail a commencé.

Des membres de l’A.C.P s’étaient joints aux jeunes qui ont participé aux 3 ateliers par rotation dans la journée..

1 er chantier : débroussaillage du mur d’enceinte le long de la route Pugny-Largeasse.

 

Les membres de l’A.C.P viennent en renfort

 

En fin de journée le travail effectué est remarquable

Un très grand bravo aux travailleurs qui ont permis de révéler l’ancien mur de clôture. Ils peuvent être fiers de leur efforts et de leur implication dans la sauvegarde du patrimoine.

 

Chanteloup, août 1944 : la résistance attaque un train allemand

Samedi 13 juillet à 10 heures, sera inaugurée aux Roches Guitton, sur la commune de Chanteloup, une stèle qui marquera le souvenir d’une attaque à l’explosif de la résistance contre un train de matériel allemand le 22 août 1944. Cette occasion nous permet de faire connaitre cet événement de l’histoire locale.

Août 1944. Notre bocage bressuirais vit l’occupation allemande depuis plus de 4 ans.  Depuis le débarquement des alliés le 6 juin en Normandie, l’espoir est grand d’une libération proche. Mais il faut attendre début août pour que les américains percent le front allemand à Avranches, ce qui va permettre la libération en 3 semaines de l’ouest de la France et de Paris.

Les armées allemandes de l’ouest se replient alors vers le nord-est pour contenir la percée des alliés. Le 13 août 1944, le général français Koenig, commandant en chef de la résistance, ordonne par radio aux maquisards deux-sèvriens de bloquer au maximum la circulation des troupes allemandes sur les routes et voies de chemin de fer pour ralentir leur retraite .

C’est pourquoi vers 15 heures,  le mardi 22 août 1944 au passage à niveau des Roches Guitton de Chanteloup, un train de matériel lourd allemand du génie est attaqué à l’explosif par les résistants. Deux wagons déraillent, 2 soldats allemands sont blessés dont un mortellement. Le convoi est immobilisé pendant 24 heures.

L’article paru dans la Nouvelle République le 28 juin dernier et un article rédigé en 2016 par Monsieur Michel Hay, passionné d’histoire de Boismé, vous permettront de découvrir les détails de cette attaque.

Merci aux amis Pascal Tonnerre, Francis Bodin, Rémy Billaud et Pascal Paineau qui m’ont fournit de précieuses informations dont notamment le texte  publié en 2017 par M. Lenne dans le numéro 77 de la revue « Histoire et Patrimoine du Bressuirais ».

J-P Poignant

Déraillement train de Chanteloup

Reine et les ROY au château de PUGNY

Au milieu du 20ème siècle 3 familles vivaient dans l’enceinte du château. 2 Familles POIGNANT et une famille ROY.

Une des filles de Raoul POIGNANT, née en 1938 au château portait le prénom approprié pour les lieux : Reine. Elle quittera le château en 1963.

Reine , que je remercie vivement, a bien voulu me confier une photographie prise très certainement en 1951 devant la maison de la famille ROY. On voit Reine POIGNANT  s’occuper des 3 garçons de la famille ROY.

Reine et les enfants ROY

 

Assis à la gauche de Reine: Paul ROY et son jumeau debout devant la fenêtre Émile.

Le petit garçon, debout devant la chaise, que Reine tient par la main est Christian ROY, notre actuel maire. Devenu conseiller municipal en 1983, il sera maire pendant 25 ans . Son 4eme et dernier mandat de maire se terminera en 2020.

A VOS AGENDAS: PREMIER CHANTIER DE JEUNES AU CHÂTEAU

Nous vous rappelons qu’une journée « Chantier de jeunes » est organisée au château le mardi 9 juillet prochain par l’ A.M.J de Moncoutant-sur-sèvre , de 09 h 00 à 17 h 00.

Cette journée est ouverte pour les jeunes à partir de 12 ans.

Le programme de cette journée qui se promet d’être conviviale sera composé de plusieurs ateliers (Débroussaillage pour mise en valeur du site, construction de signalétique en palette…etc.)

Pour tout renseignement contactez L’ A.M.J.79320

Contact:
Geffard Jimmy animateur : 05 49 72 60 44
Mail: geffard.jimmy@gmail.com
Servant Luc Président Association: 06 49 38 09 33

Record de fréquentation du site à nouveau battu ce mois ci

Les mois se suivent et se ressemblent, Juin a enregistré un nouveau record de connexions sur notre site.

La barre mythique des 10 000 vues mensuelles a été franchie, avec         11 109     connexions sur les 30 derniers jours. Vous êtes pratiquement 350 chaque jours à vous connecter sur le site du château de Pugny.

Une fois encore toute l’équipe qui fait vivre ce site ( administrateurs, contributeurs et collaborateurs) se joint à moi pour vous remercier chaleureusement de nous suivre de plus en plus nombreux mois après mois.

Continuez à nous suivre, faites connaitre le site autour de vous, aidez-nous par vos connaissances historiques ou architecturales ou simplement par votre soutien à notre association.

Merci à tous

Eric