Saisie des biens de la famille De Mauroy

Suite à la découverte aux Archives Départementales 79 des documents relatifs à la saisie des biens de Mauroy dans la série Q 183 par R. Deborde, Jean-Philippe m’a communiqué ces documents, il s’agit de tableaux où on trouve l’état des métairies, borderies, moulins et autres biens ayant appartenu à la famille de Mauroy avec les noms des métayers et pour quelques-uns la durée des baux et le montant de ces baux ainsi que les impôts et taxes payés.
Voici dans l’ordre des relevés de ces exploitations :
– Le château de Pugny et la borderie en dépendant affermé pour 3 ans à Clément Cendre (exécuté à Niort le 13 ventose an II) par le district pour 1800 livres avec entrée en jouissance à la St Michel 1793.
– Le Plessis Olivier (commune de Chiché), le bail attribué à Gruget avait dû finir à la St Jean 1792, suivant un état de la terre de Pugny de 1786 le Plessis produisait 460 livres.
– La métairie de Chateauneuf (commune de Largeasse) affermée à François Painot, cultivateur, pour 800 livres sans bail notarié.
– La métairie de la Rataudière (commune de la Chapelle St Laurent) donnée à moitié fruit à Michel Nairaudeau puis à son gendre Jean Vergnaud. Le fermier déclare :
6 bœufs estimés à 900 livres
3 vaches à 216 livres
4 veaux d’un an à 144 livres
4 veaux de deux ans à 216 livres
30 brebis à 90 livres
– La métairie de la Gource (commune du Breuil-Bernard) donnée à moitié fruit à Jean-Baptiste Boissinot.
– La métairie du Vergnais (commune du Breuil-Bernard) donnée à moitié fruit à René Boche (fusillé à Saumur le 29 frimaire an II).
-La métairie de la Sapinaudière (commune de Largeasse) donnée à moitié fruit à Pierre Pougnand. Nouveau bail le 12 frimaire an V enregistré le 18 nivose au profit de Puichaud Girard de Moncoutant. Cheptel évalué à 3268 francs.
– Le moulin de la Sapinauderie (commune de Largeasse), affermé par acte du 23 mars 1785 pour effet à la St Michel 1785 pour finir en 1792 à Pierre Gautier pour 260 livres par an.
Louis Ancelin (le beau-frère) exploite ensuite le moulin (bail du 23 brumaire an 5 au profit de Pierre Boissonot de Chanteloup pour 3 ans pour commencer le 1er vendémiaire an VI, moyennant 15 charges 3 boisseaux de seigle).
Le fermier réclame une indemnité sur son prix de ferme pour l’incendie de son moulin à vent.
– La métairie de la Penauderie (commune de Pugny) donné à moitié fruit à Jean Chausseraye. Un nouveau bail du 3 vendémiaire an VI pour entrée en jouissance le 8 vendémiaire an VI est accordé pour 3 ans moyennant 955 livres.
– La métairie de la Barre (commune du Breuil-Bernard) donnée à moitié fruit à Perrine Guignard Robin veuve d’Antoine Guignard pour 9 ans à partir de 1791. Le cheptel est estimé à 3289 livres.
– La métairie de la Gaudinerie (commune de Pugny) donnée à moitié fruit à François Ruaud. Le cheptel était constitué de :
6 grands bœufs estimés à 900 livres
2 veaux de 3 ans à 150 livres
4 vaches à 200 libres
2 taures à 80 livres
23 brebis à 46 livres
– La métairie de la Baraudière (commune de Pugny) donnée à moitié fruit à Jean Texier.
Le cheptel comprenait :
8 grands bœufs estimés à 1200 livres
4 vaches à 200 livres
4 veaux de 2 ans à 288 livres
4 veaux d’1 an à 199 livres
30 brebis à 90 livres
Le revenu annuel est estimé à 600 livres.
– Le moulin de Courberive (commune de Pugny) affermé pour 7 ans à Louise Motet moyennant 500 livres. Le fermier déclare ne pouvoir payer son moulin étant brûlé, le fermage a été réduit à 300 livres après expertise. Les quittances pour réparations visées le 27 messidor et le 2 thermidor an V se montent à 215 livres 80 sous.
– Le moulin de Chateauneuf (commune de Largeasse) affermé à la Veuve Feret.
– La métairie des Ouches (commune de Largeasse) affermée pour 3 ans à Jacques Grellier pour 575 livres. La fermière a présenté des quittances de réparations, le département doit donner une réponse sous quinze jours.
– La métairie du Coulombier (commune de Moncoutant) affermée pour 9 ans par acte du 6 mars 1782 à compter de la St Jean de 1782 à Jacques Pougnant moyennant 250 livres.
– La métairie de Chateauneuf (commune de Largeasse) donnée à moitié fruit à André Guérin. 6 grands bœufs et 2 autres bœufs lui ont été enlevés par les armées.
– 4 grands champs et 1 pré affermés à feu Guillon moyennant 80 livres au terme de la St Michel. Clément Cendre a payé 80 livres le 9 octobre 1792 pour le terme de 1792.
– La métairie de la Bourière (commune de Largeasse) affermée pour 9 ans à Pierre Maupetit moyennant 625 livres au terme de la St Michel.
– La petite borderie de Chateauneuf (commune de Largeasse) affermée pour 9 ans à Jean Facte moyennant 66 livres au terme de la St Michel, il n’y a pas de bail.
– La borderie de la Grolière (commune de Largeasse) affermée à la veuve Auger moyennant 170 livres au terme de la St Michel.
– Une borderie à Chateauneuf (commune de Largeasse) appelée « terres du moulin de Chateauneuf, affermée pour 9 ans, 64 livres à la veuve Cartaute.
– La borderie de la Limousinière (commune de Largeasse) affermée par acte du 6 février 1786 pour 9 ans à Jean Giraudon à compter de la St Michel de 1785 moyennant 200 livres. Nouveau bail du 28 frimaire an V pour 3 ans à Jean Fradin moyennant 14 charges et demi seigle.
– La borderie de Rochais (commune de la Chapelle St Laurent) affermée pour 9 ans à Dieumegard moyennant 160 francs.
– La borderie de Barillon (commune du Breuil-Bernard) affermée à Alexis Labitte (qui fut domestique au château) puis par Catherine Bailli veuve Labitte moyennant 150 francs.
– Vente pour le district au Sieur Huzé (qui fut régisseur au château) demeurant à Bressuire du fruit des métairies des autres parts pour 1792 moyennant 7395 livres payable à la St Michel, suivant acte du 18 août 1792. Le citoyen Huzé a présenté pétition en décharge, il n’est rien intervenu à sa décharge.
– Autre (vente) par la municipalité de Pugny des blés et laines qui étaient déposés au château de Pugny à différents particuliers moyennant 1046 livres 3 sous 9 deniers par acte du 18 novembre 1792.
– Vente pour le district des meubles du château de Pugny pour la somme de 5281 livres 3 sous suivant acte reçu Driant huissier le 4 mars 1793.
– Le pré du Bien (le Plessis de Chiché) contenant 3 journaux affermé par l’administration du canton de Chiché le 10 ventose an V pour une année à Roch Bontems à Chiché moyennant 14 francs.
– Bois de Chateauneuf (situé à Largeasse, la Chapelle St Laurent, Pugny et Breuil-Bernard) de 450 arpents ou environ

Dans ce document on trouve les quittances de réparations effectuées à la borderie du château de Pugny à la demande de la veuve Clément, autrement dit Marie-Louise Poignant veuve de Clément Cendre.
N°1 quittance du menuisier (signée Archambault)  : 315 livres
N°2 autre du charpentier : 465 ‘’
N°3 autre du serrurier : 86 ‘’
N°4 autre du maréchal : 224 ‘’
N°5 autre du vitrier : 40 ‘’
N°6 autre du chaullier : 642 ‘’
N°7 autre du maçon : 310 ‘’
total de la facture des travaux ; 2082 ‘’