Vers 1090 : testament du seigneur de Pugny Gautier le Fort

Je complète ici un article déjà publié en 2016 en y apportant quelques précisions. 
Le document que vous pourrez découvrir en lien est un extrait du Bulletin de la Société des antiquaires de l’Ouest du 1er trimestre 1908.

L’auteur est Léon Levillain (1870-1952) grand historien spécialiste du haut moyen âge qui a enseigné à Poitiers de 1900 à 1908.

Levillain y retranscrit un parchemin en latin du XIème siècle (entre 1077 et 1091) qui est le testament de Gautier le Fort (Gauterius cognomento fortis), seigneur de Pugny.

Chapiteau roman de l’abbaye de Nouaillé (Vienne) où le testament a été rédigé et déposé.
Photo site art-roman.net

Ce parchemin décrit la donation à l’abbaye  de Nouaillé (Vienne) « … de la moitié de l’église Saint Pierre de Pugny (aecclesiae sancti Petri dicate in villa que Pugnis), des droits de chapellenie, de la moitié de la dîme de tous les biens, une manse de terre libre de toute coutume pour y établir un bourg…  » .

Tombeau de Philippe 1er (1052-1108) roi de France à l’époque de Gautier le Fort.
Abbaye de Saint Benoit sur Loire. Photo Wikipédia

D’après l’histoire de Pugny par l’abbé Mulon (1980), cette donation fait suite à une première moitié actée en 1038 par Tetmar le Fort, fils de Garnier, père ou grand père de Gautier.  Cet article évoque donc le deuxième plus ancien texte qui mentionne l’existence de Pugny.

Bonne découverte.

J-Philippe Poignant

Testament de Gautier le Fort