Le moulin à eau du château

Nous avions publié en Octobre 2016, un article sur le moulin à eau du château 

Au fur et à mesure de l’avancée de  nos recherches, nous nous devons de modifier les articles lorsque ces derniers ne sont plus à jour ou comportent des informations erronées.

C’est le cas de cet article de 2016 qui précisait que l’on trouvait la trace du moulin à eau situé à l’arrière du château dans l’acte de vente de 1731 : «  »…plus le moulin appelé le Grand Moulin, assis au dessous de la chaussée de l’étang du château.. »

La confusion portait sur le terme moulin du château: Le moulin décrit dans cet acte de vente n’est pas le moulin donnant sur l’arrière du château dont on en voit plus aujourd’hui que les supports de l’ancienne roue, mais  le moulin de l’étang de Courberive présenté à l’époque  en 1731, comme étant le moulin du château.

 

Nous ne traiterons pas aujourd’hui du moulin de courberive mais du moulin à eau implanté sur la digue à l’arrière du château et dont on trouve encore la trace  sur le cadastre napoléonien du début du  19 éme siècle :


A ce jour aucune trace de ce moulin n’est visible dans le champ. La mise à jour des fondations fera l’objet de travaux par les membres de l’A.C.P cette année.

Emplacement présumé des fondations
Vue du support droit de la roue inséré dans la digue
Vue du ruisseau longeant la digue

Marie-jo et Gilles Boissonneau ont pu photographier la digue cet été lorsque le ruisseau était à sec.

Vue des anciens piliers portant la roue

Marie-jo nous propose d’imaginer à partir du croquis d’un moulin de type féodal ce que pouvait être le moulin à eau du château

Croquis d’un moulin à eau médiéval