Travaux d’automne de l’ACP (part 4)

Ce samedi, bravant l’humidité matinale, une petite équipe de bénévoles composée de Christian B, Stéphane B, Marc-André B, Gilles B ainsi que de mathéo et mathis s’est attaquée au dessus de la tour nord.

Ce chantier entrepris l’an passé par Eric et Francis B, a donc repris ce week-end. Apres un débroussaillage du dessus de la tour, l’enlèvement des gravats issus de la démolition des étages supérieurs a débuté pour retrouver les contours du mur et le carrelage du sol. Il reste encore plusieurs dizaines de mètres cubes de gravats à enlever.

Marc-André, Eric, Stéphane et Mathis dégagent le mur d’enceinte de la tour
Christian B, Marc-André, et Stéphane progressent sur la tour
Mise à jour du dallage devant Stéphane, Mathéo et Mathis.

 

Travaux d’automne de l’ACP (part 3)

Ce samedi , une douzaine de membres de l’A.C.P se sont retrouvés pour continuer les 2 chantiers actuellement en cours:

Travaux à l’intérieur des caves : 

Réunion de chantier avant le début des travaux
Jeune ou plus âgé : on creuse !
Gilles B évacuant sans relâche les gravats.

Dégagement de l’accès au second niveau de caves :

Franck, Stéphane et Francis dégageant l’entrée du niveau -2.
Franck et Francis cherchant le mur de séparation.
Les mètres cubes de gravats disparaissent petit à petit.

Prochaine matinée de chantier (sauf mauvais temps), samedi 20 octobre. RDV à 08h45 sur le site.

Le Bois

 

Le lieu dit « le bois » aussi appelé « le bois de Pugny » était autrefois partie intégrante des terres du château.

Le lieu est encore aujourd’hui la plus grande portion boisée de la commune.

Vue aérienne du bois de Pugny

Dès le premier recensement en 1886 l’habitation située à l’orée du bois est occupée par la famille POIGNEAU

Recensement Le Bois
Nom Prénom Age ou date de naissance Lieu de naissance
1886 Poigneau (Pognard) Joseph 30 mai 1842 breuil bernard (la blanchardière)
Merceron épse Poigneau Félicité Rosalie 10 mars 1836 Pugny  (bourg)
Poigneau (Pognard) Honorine Justine 06 juin 1867 Pugny  (bourg)
Poigneau (Poignant) Marie Olinda 22 Novembre 1869  Pugny (Bas bourg)
Poigneau (Poignaud) Léon Auguste 03 mai 1873  Pugny  (bourg)
Poigneau (Poigneaud) Marie Malvina 18 Mars 1877  Pugny
Poigneau Marcelline Rosalie 12 Avril 1880  Pugny
Merceron Victoire 12 Mars 1832  Pugny (bourg)
1891 Poigneau Joseph 48
Merceron épse Poigneau Félicité Rosalie 55
Poigneau Honorine Justine 23
Poigneau Marie Olinda 22
Poigneau Léon Auguste 17
Poigneau Marie Malvina 14
Poigneau Marcelline Rosalie 11
1901 Poignaud Joseph 59
Merceron épse Poignaud Rosalie 65
Poignaud Marcelline Rosalie 20
1906 Pintault Pierre Henri 26 Décembre 1864 Vernoux en gatine  (la raillolière)
Hussaud épse Pintault Marie-Louise hélène 11 Juin 1861 Vernoux en gatine (bourg)
Pintault Henriette Yvonne Augustine 12 Juin 1895 Neuvy-Bouin (l’étang)
Pintault François Henri 05 Mai 1897 Neuvy-Bouin  (l’étang)
Graton Lucien 1898 Niort

Joseph POIGNEAU (ou POGNARD, POIGNANT), a exercé plusieurs métiers, il est journalier (1867) , carrier (1869-1873), garde particulier (1877) garde forestier (1880) son épouse MERCERON Rosalie est couturière (1869). Ils ont habité le bas bourg avant de résider au bois.

En 1886, ils vivent au bois avec leurs 5 enfants : Honorine Justine, Marie Olinda (lingère), Léon Auguste (domestique), Marie Malvina (lingère), et Marcelline Rosalie.

Une tante ainée maternelle est également avec eux : Victoire MERCERON.

En 1891, la composition de la famille est la même seule la tante ne réside plus au bois.

En 1901, seuls restent le père, la mère et la fille cadette Marcelline Rosalie âgée de 20 ans, lingère.

En 1906, la famille POIGNEAU a quitté le bois. Ils sont remplacés par une famille PINTAULT  originaire de Vernoux en Gatine.

Le père Pierre Henri PINTAULT est bûcheron, il réside au bois avec son épouse Marie-Louise hélène née HUSSAUD, sa fille Henriette Yvonne Augustine, son fils François Henri et un enfant assisté Lucien GRATON âgée de 8 ans.

le Bois

 

 

Deux nouvelles photographies du château

Mis sur la voie de cette recherche par notre ami Rémy BILLAUD, notre autre ami Raymond DEBORDE a eu la gentillesse de nous transmettre 2 photographies tirées à partir de plaques de verre prises au début du 20ème siècle, issues de la collection de  Mr Thomas, pharmacien à Parthenay et qui se trouvent désormais aux Archives Départementales des Deux-Sèvres.

Nous les remercions chaleureusement pour cette nouvelle trouvaille.

Entrée du château au début du 20° siècle
La tour nord avant sa destruction totale (début du 20° siècle)