1468 – Les habitants de la Guiraire de Boismé malmenés suite à un procès des seigneurs de Pugny

Louis de Beaumont, seigneur de la Forêt-sur-Sèvre, pour se venger d’un procès que lui avait intenté Jacques d’Appelvoisin et, qu’après la mort de celui-ci, son fils Guillaume avait repris, s’attaqua aux habitants de la Guiraire (commune de Boismé, Deux-Sèvres), seigneurie qui appartenait, avec la haute, moyenne et basse justice, au seigneur de Pugny.

carte régionale

Il voulut leur imposer contre tous droit et coutume, de faire le guet et garde au château de la Forêt-sur-Sèvre, et, pour les y contraindre, ses officiers leur enlevèrent leurs biens et les soumirent à un régime de vexations et de voies de fait.

Révoltés de ces mauvais traitements et soutenus par leur seigneur, Mathurin Drillault, Simon Raynier, dit Charron, Sebastien Bobin et André Noirault, en leur nom et comme syndics et procureurs des autres habitants de la Guiraire, portèrent plainte en justice.

L’affaire vint en appel au Parlement, qui condamna les officiers de Louis de Beaumont à la restitution de ce qu’ils avaient pris et à l’amende en réparation des autres excès par eux commis.

Ceux-ci ayant refusé d’obéir à l’arrêt et continuant à user de violences contre les sujets de Guillaume d’Appelvoisin, la cour, par un mandement du 8 août 1468, enjoignit au sénéchal de Poitou ou à son lieutenant, de faire exécuter l’arrêt sans aucun retard, et d’exercer de nouvelles poursuites contre les coupables.

Sources(Arch. nat., X2a 36, fol. 127 v°)