Ecoles publiques et logements des instituteurs à Pugny

 

Grâce à Nicole Marsault, nièce de Bernard Billeaud, lequel fut secrétaire de mairie de Pugny et qui préserva des documents destinés à être détruits, Christian et Eric ont pu prendre connaissance des différents lieux qui ont servi d’école publique où les enfants de Pugny depuis 1836 ont pu apprendre à lire, écrire et compter.

Plan de Pugny avec les emplacements successifs de l’école

Plan établi par le secrétaire de mairie E. Robert le 22 juillet 1880 et approuvé par le maire Pierre Bilheu

 

Écoles publiques et logements des instituteurs à Pugny

  1. Voir plan (repère rose)

Un bail est signé entre Pierre Savin habitant la Maupetitière (propriétaire d’une petite maison située derrière chez M. Denis près du cimetière et jouxtant le jardin de Debordes, démolie en 1997 par la Commune pour faire un parking), François Vidal (maire de Pugny) et Pierre Baujeault (adjoint).

Ce bail concerne ce qui sera le logement de l’instituteur pour une durée allant de la St Michel 1836 à la St Michel 1842 pour une valeur annuelle de 36 francs. Les frais de notaire s’élevant à 44 centimes de droit simple, 44 centimes de double droit et 9 centimes pour décime.

  1. Voir plan (repère jaune)

Le 24 avril 1841, sur ordre du Sous-Préfet, le conseil municipal composé de :

Poignant Joseph*,  Beaujault Pierre,  Vidal Augustin,  Grellier Pierre, Boche François**,  Dieumegard Alexis,  Savin Auguste ( a vérifié la gestion de l’ex-maire Vidal François).

Lors de cette réunion, il a été décidé de donner le presbytère et le jardin attenant pour l’instituteur pour y faire la classe dans une salle qui servait autrefois d’écurie à la cure.

Le bail pour le logement a été prolongé pour la même somme de la St Michel 1842 à la St Michel 1843, signé entre Auguste Savin (propriétaire) et Jean-Baptiste Grellier (maire), vu par le Sous-Préfet Pelletan, il a été approuvé par les conseillers Dieumegard, Beaujault, Savin, Vidal, Poignat, et approuvé par le Préfet De Saint Georges.

* Poignant Joseph : ancêtre de Jean-Philippe, Nathalie, Hervé, Jacky et autres Poignant de Pugny, frère de l’ancêtre de Christian.

** Boche François : arrière-arrière grand-père de Christian

  1. Voir plan (repère bleu foncé)

La commune signe un bail à compter de la St Michel 1848 et d’une durée de 6 ans avec Jean Fallourd du Bas-bourg pour une maison d’école composée de 2 chambres hautes et 2 chambres basses, d’un jardin et le droit de fournil au four du propriétaire. Approuvé par le Préfet le 9 février 1849.

  1. Voir plan (repère vert foncé)

Bail entre Pierre Jadeau (habitant la Pesantière de Moncoutant, tuilier et propriétaire d’une maison destinée à devenir la nouvelle école) et Augustin Vidal (maire) pour la période du 29/9/1854 au 29/9/1859, moyennant un loyer de 70 francs par an. Ce document est approuvé par les conseillers Grellier, Beaujault, Dieumegard, Beaujault, Bilheu, Vidal, Savin, Poignant. Il pourrait s’agir de la maison de M. Denis.

  1. Voir plan (repère rouge)

Le 12 février 1857, un nouveau bail est signé entre Pierre Jadeau et Pierre Bilheu (maire) pour 2 ans. Ce bail concerne la location, pour un loyer annuel de 100 francs, d’une maison comprenant 2 chambres au rez-de-chaussée, 2 chambres à l’étage, grenier, hangar, cave four et fournil, un jardin avec puits. Le cimetière jouxte à l’est, au midi et au couchant la place publique et au nord Debordes. Le conseiller du Préfet mentionne que «ce bail cessera si la commune devient propriétaire d’une maison spécialement affectée au service de l’instruction ».

 

  1. Voir plan (repère bleu clair)

Le 30 mai 1858, un bail est signé entre François Billy (fermier à la Sapinaudière de Largeasse), Louis Grellier (cultivateur au bourg de Pugny) et Pierre Bilheu (maire) pour la location d’une maison devant servir de maison d’école pour une durée de 6 ans.

Cette maison comprend 2 chambres au rez-de-chaussée, 2 chambres au premier, grenier, cave, écurie et 2 petits jardins, le tout situé côté couchant au chemin de Pugny à Chanteloup et au nord à Vidal.

Des travaux doivent être réalisés (crépi dans des chambres devant servir de salle de classe, ouverture de fenêtre, cheminée dans 2 salles).

Les conseillers Poignant, Beaujault, Savin, A. Vidal, Z. Vidal, Beaujault, Diemegard, Grellier entérinent le bail pour un montant de 110 francs.

Un échange de courrier entre le Sous-Préfet, le Préfet et l’Inspecteur d’Académie précise que la maison servira d’école et de mairie.

  1. Voir plan (repère vert clair)

Le 28 décembre 1880, l’acte de vente d’une propriété appartenant à Baptiste Constant Mottard (ancien marchand de grains) et Célestine Vidal (son épouse) habitant la Chapelle St Laurent est signé avec Pierre Bilheu (maire) habitant aux Baraudières devant Me Fernand Réau notaire à Moncoutant.

Cette propriété acquise au prix de 11 800 francs, actuellement habitée par l’instituteur, comprend 3 chambres basses avec caves en dessous, plusieurs chambres hautes, grenier, 2 écuries, fenil, toits, hangar, cour avec puits avec à l’est la propriété de Charles Bouillaud (demeurant à la Châtaigneraie), au nord le chemin du cimetière et au chemin vicinal N° 3 de Pugny à Largeasse.

Un projet d’appropriation et d’agrandissement de l’école argumenté par une enquête rédigée par l’Inspecteur primaire le 23 mars 1883 dans laquelle il précise qu’il y a 34 garçons et 35 filles de scolarisés (scolarisation de 5 à 13 ans) et qu’il doit y avoir une douzaine d’enfants venant des autres communes, mais habitant près de Pugny, il faut donc envisager 2 classes non mixtes.

L’enquête fait état de 403 habitants à Pugny et indique que la population doit s’accroître parce que l’agriculture a besoin de bras.

Ce projet ne prévoyant qu’un seul logement, il faut donc envisager de mettre un instituteur marié à une institutrice.

Le projet ne se réalisa pas.

Ce qui constitue actuellement la mairie et qui abrita aussi l’école et le logement de l’instituteur était une auberge construite aux environs de 1873.

Les instituteurs de Pugny  (d’après les recensements, Archives Départementales)

1836 : Jean-Baptiste Rousseau (22 ans)

1872 : Guy Touchon (62 ans)

1876 : Eléonor Robert (26 ans)

1881 : Léandre Poinot (26 ans)

1886 : Désiré Dessault (25 ans)

1891 : Désiré Dessault (30 ans)

1901 : Ferdinand Lavaud (38 ans)

1906 : Ferdinand Lavaud (43 ans)

Projet d’appropriation et d’agrandissement de l’école d’après l’enquête de l’Inspecteur primaire M. Appraillé le 23 mars 1883

Plan du projet d’extension
Presbytère de Pugny