Les balaiseurs de l’Absie

Jean-Philippe et Bernadette nous proposent un document familial sur un métier aujourd’hui disparu, et pourtant très courant dans la région au début du 20eme siècle : Balaiseur.

Grâce aux informations de madame Marie Ligara-Lièvre descendante directe de la dernière famille de balaiseur de la région nous redécouvrons ce métier oublié.

http://chateaudepugny.fr/wp-content/uploads/2017/09/Pr%C3%A9sentation1.jpg

Bonne découverte ou redécouverte des  balaiseurs de l’Absie

Le château à travers les esquisses et dessins d’A. BOUNEAULT (3ème partie)

En poursuivant notre recherche parmi les dessins d’A. BOUNEAULT nous trouvons 2 croquis des clés de voute de l’église du Breuil-Bernard

Dessin 1413

Clé de voute de l’église du Breuil-Bernard. (De Sainte Maure / d’ Appelvoisin)

Nota : On trouve les mêmes armoiries sur une clé de voute de l’église de PUGNY (  voir article du 2 janvier 2016)

verso
dessin 1414
verso

Ces blasons de la famille d’Appelvoisin sont encore visibles aujourd’hui dans l’église du Breuil-Bernard.

De nos jours Pugny et le breuil-Bernard sont 2 communes distinctes mais il n’en a pas toujours été ainsi.

Un peu d’histoire du Breuil-Bernard:

TOPONYMIE : Le nom Breuil-Bernard vient de Brolio Bernardi qui signifie village ou domaine d’un espace boisé appartenant ou habité par un Bernard.

HISTOIRE : La commune du Breuil-Bernard n’existait pas à la révolution française, c’était la paroisse Breuil-Pugny, et elle appartenait au diocèse de Poitiers. A l’époque les deux communes avaient une union fiscale et religieuse, les impôts étaient communs.

Cependant  le nom de Breuil-Bernard apparait dès 1030 dans les textes, c’est une villa d’origine mérovingienne qui appartenait à « Garnisus » et son épouse « Raingarde » qui ont fini par léguer une partie de leurs terres aux moines de l’abbaye Saint-Cyprien de Poitiers qui vont par la suite, y édifier une église et un bourg.

A la fin du moyen-age, le seigneur de Pugny-Le Breuil est Perceval de Coloigne, originaire du Poitou, principal héritier de son père Geoffroy de Coloigne. Par la suite sa sœur Héliette fut la seule héritière, elle épouse Guillaume d’Appelvoisin issu d’une famille de notables après 1460.

Blason de la famille de Coloigne

Blason de la famille d’Appelvoisin

 

On retrouve dans plusieurs textes des mots sur la rivalité qui existait entre les 2 familles et celle de Louis de Beaumont (Seigneur de Bressuire) en ce qui concerne les pouvoirs. La famille de Beaumont soutenait avoir la seule haute et moyenne justice sur la paroisse et les 2 familles (Coloigne et d’Appelvoisin) ne l’entendaient pas ainsi.

 

D’après une partie des archives de la seigneurie de Bressuire certains villages existaient déjà à cette époque:   Angibault, La Barre, Le Beugnon, La Blanchardière, La Blinière, La Buchellerie, La Gourre, La Pesantière, Picocu, Les Touches.

Au XVI° siècle, on sait que l’agriculture est omniprésente sur la commune, et il y a également des toileries de lin et de chanvre.

Le décret du 28 Août 1776 de l’évêque de Poitiers érige le Breuil Bernard et Pugny en 2 paroisses , considérant qu’elles peuvent vivre séparément.

Les guerres de Vendée agitent le village et les alentours en Août 1792 car les insurgés présents à Moncoutant passent par le Breuil-Bernard pour aller chercher des armes au château de Pugny. On ne déclare aucune destruction mais la population se trouve divisée. Une partie se joint aux gardes nationaux qui vont au secours de Bressuire, d’autres se mettent du côté des insurgés et se retrouvent dans les troupes royalistes de Lescure. Plusieurs villages furent incendiés par les colonnes infernales de l’adjudant général Prévignaud en 1794.

 

1792-1794 les 2 régisseurs du château de Pugny dans la guerre

Pour débuter cette nouvelle année, Jean-Philippe nous propose un travail sur les 2 régisseurs du château lors des guerres de Vendée :

Antoine HUZE et Clément CENDRE

Au travers de 3  transcriptions inédites qui lui ont été remises par Monsieur Michel CHATRY, Président du Souvenir Vendéen (que nous remercions chaleureusement), nous avons une vision plus précise de ces 2 personnages et de leur engagement lors de cette période trouble.

Passionnante lecture en cliquant sur ce lien :

1792-1794 les 2 régisseurs du château de Pugny dans la guerre

Revue du Souvenir Vendéen N° 280

Dans sa revue N°280 (Automne 2017) le Souvenir Vendéen, sous la plume de M Michel CHATRY, son président, nous replonge dans l’ambiance du spectacle « Cartouche » qui s’est déroulé dans l’enceinte du château le 26 Août 2017.

Couverture de la revue
Article de M CHATRY