Vente des biens nationaux ayant appartenu au marquis De MAUROY (1ere partie)

Nous avons vu précédemment que lors des ventes aux enchères des biens nationaux ayant appartenu  aux émigrés, en 1798, le citoyen Marché DUVIGNAUD s’était porté acquéreur du lot 526  comprenant le château.

Il s’est également porté acquéreur d’autres lots ayant fait partie des possessions du marquis De MAUROY:

1/ Affiche 28, vente N° 528 au profit de Marché Duvignaud :

«  »La métairie de la Penaudrie sise commune de  Pugny et provenant de mauroy, émigré, consistante en bâtiments incendiés, loge, cour ,airaux , et jardin,  deux cent trente neuf  boisselées de terre labourable, douze en pâtis et vingt journaux de prés, estimés en capital dix mille six cent  francs (10 600 fr), dont la première offre est de sept mille neuf cent cinquante francs «  » »

Ce lot sera remporté par Thomas BLANCHARD demeurant à NIORT agissant pour le compte du citoyen Marché DUVIGNAUD demeurant à Mauzé pour la somme de deux cent quatre vingt six mille francs (286 000 fr)

2/ Affiche 28, vente N° 529 au profit de Marché Duvignaud :

«  »La métairie de la Rue située commune de  Pugny et provenant de mauroy, émigré, consistante en bâtiment, cour ,airaux , jardin et ouchés, de la contenance de huit boisselées, cent deux  boisselées de terre labourable, cinq en pâtis et vingt journaux de prés qui composent la dite métairie estimés au capital onze mille  francs (11 000 fr), dont la première offre est de huit mille deux cent cinquante francs «  » »

Ce lot sera remporté par Thomas BLANCHARD demeurant à NIORT agissant pour le compte du citoyen Marché DUVIGNAUD demeurant à Mauzé pour la somme de quatre cent vingt deux mille francs (422 000 fr)

3/ Affiche 28, vente N° 531 au profit du citoyen Marché Duvignaud :

«  »Les moulins à eau et à vent de Courberive situés à Pugny et provenant de mauroy, émigré, consistants en logement et usines, écuries, hangard, jardin et ouchés, vingt boisselées de terre labourable ou environ et quatre journaux de prés estimés au capital trois mille cent vingt francs (3 120 fr), dont la première offre est de deux mille trois cent quarante francs «  » »

Ce lot sera remporté par Thomas BLANCHARD agissant pour le compte du citoyen Marché DUVIGNAUD demeurant à NIORT pour la somme de cent trente deux mille francs (132 000 fr)

Ce 5 avril 1798, le citoyen Marché DUVIGNAUD aura ainsi acquis 4 lots de biens ayant appartenu au marquis De MAUROY par l’intermédiaire de Thomas BLANCHARD  pour une somme globale d’un million six cent cinquante et un mille francs (1 651 000 fr)